Photo en Une : © D.R.

Voilà près de 10 ans que Jeff Mills a entrepris d’élargir son spectre musical en collaborant avec des orchestres classiques, à commencer par le Philharmonique de Montpellier, aux côtés duquel il réinterprète ses classiques comme « The Bells » dès 2009. Pour son projet Lost in Space, adapté de l’EP éponyme enregistré avec l’Orchestre National du Capitole en 2017, le pionnier de Detroit a composé à l'intention d'un ensemble symphonique, dans la lignée de son album Planets.

   À lire également
Jeff Mills collabore avec la NASA pour une série de podcasts entre techno et astrophysique

La grande première du live, arrangé par Sylvain Griotto et scénographié par Yves Pépin, est à revoir dans son intégralité ci-dessous. Un périple par-delà le temps et l’espace, où les tablas indiens – que l’on retrouvait déjà sur The Java EP en 1996 – côtoient la TR-909, et les nappes de synthétiseur, vastes comme des géantes gazeuses, croisent la course de la seconde valse de Shostakovich. Un dernier souvenir de la Terre emporté par le pilote, peut-être ?