Photo en Une : © Earl "Spank Spank" Smith

Initialement conçu pour accompagner les guitaristes, le synthétiseur de basses TB-303 faillit cruellement à son objectif. Ses basslines qui ne ressemblent en rien à l'instrument qu'elles prétendaient reproduire capteront cependant l'oreille de compositeurs électroniques comme le groupe Phuture, qui triturera la machine jusqu'à en extraire ces lignes corrosives caractéristiques qui feront de la TB-303 la pièce maîtresse de tous les courants "acid".

   À lire également
Roland prépare bien de nouvelles TR-909 et TB-303 (et plein d'autres choses)

David Haberfeld consacre ici un tutoriel à cette "guitare électrique de la musique électronique". Il annonce d'emblée que l'on peut programmer la TB-303 et arriver à un résultat satisfaisant, "sans aucune connaissance musicale". Bien sûr, quelques notions de solfège faciliteront la prise en main, mais cela ne devrait pas être rédhibitoire.

Première étape: séquencer une ligne de notes avec le pitch mode. Mais il faudra déterminer la durée des notes et donc leur vitesse d'enchaînement pour avoir un résultat audible. Seconde étape: donner forme à la ligne en variant les accents, en jouant sur la transposition ou encore en modulant les timbres et les effets. Troisième étape : expérimenter les différentes combinaisons.

L'on s'en tiendra aux rudiments, car c'est justement le plaisir de l'expérimentation et de l'imprévu qui font de la TB-303 un instrument si apprécié. Un beau coup de pouce qui vous permettra aussi de mieux comprendre le fonctionnement de reproductions virtuelles de la machine, dont vous trouverez un florilège sur le site acidvoice.