Photo en Une : © Romain Cieutat et Vivien Fossez

L'intégralité de ce portfolio est à retrouver dans le Trax #203, disponible en kiosque. 

Ça fait déjà quelques jours qu’Antigone et François X se sont enfermés dans les studios de Red Bull pour une session d’enregistrement exceptionnelle. À peine arrivés, tandis que l’équipe s’installe, on écoute leurs premières sessions de travail. Il est 15 heures, mais en fermant les yeux, on se croirait presque sur le dancefloor de Concrete, où les deux DJ’s/producteurs ont leurs habitudes. Devant la caméra du réalisateur Roman Cieutat, Antigone et François X vont décortiquer leur méthode de travail et donner quelques pistes à ceux qui aimeraient produire un de ces tracks deep et mélancoliques dont ils ont le secret.

© Romain Cieutat et Vivien Fossez

À chacun son arme de prédilection : Antigone est penché sur un synthé Prophet VI pour les mélodies, tandis que François triture les boutons de la TR-808, pour la partie rythmique. En sort un beat syncopé, déjà un peu tribal dans l’esprit. L’ambiance commence à monter doucement avant que le kick si caractéristique de la machine de Roland arrive. En parallèle, Antigone synchronise la mélodie avec le synthé, il la fait rentrer doucement en jouant avec les filtres. Le track commence à prendre de l’épaisseur. Mais ce n’est que le début du jam.

Toujours didactiques, les deux musiciens font monter le morceau en puissance, en insistant sur l’importance des textures et des nappes dans leur son, avec la mise en place d’une structure de questions/réponses. On est sortis de l’intro : François X fait rentrer la basse via le Moog, « en ouvrant progressivement le filtre ». La basse commence à prendre au corps tandis qu’Antigone prépare la montée en donnant des petits coups de hi-hats avec la TR-606. Puis, ils créent un premier break, qui annonce la fin de la séquence. Antigone « ouvre » son synthé, dont les sons se transforment en nappes alors que le kick de la TR-808 s’est tu.

© Romain Cieutat et Vivien Fossez

Une nouvelle séquence s’ouvre, le plat de résistance, le « corps » du track. Chacun est sur ses machines, et ensemble, ils créent un groove qu’on peut définir spatialement, avec des hi-hats qui fouettent sur les côtés, la basse au centre, le beat qui scande, le tout enveloppé par les nappes sphériques du Prophet d’Antigone. À ce moment, les deux musiciens se complètent, ils jouent ensemble, dans une zone qui se lit dans leur body language.

François X passe alors sur la table de mixage pour lancer une nouvelle séquence mélodique, une réponse à la montée de la première partie. Ils laissent groover un moment, avant de redescendre pour atteindre la conclusion de ce jam ultra-planant. La boucle est bouclée.

Le premier épisode de Skills en compagnie du producteur FKJ est à (re)voir en intégralité sur notre chaîne YouTube.