Photo en Une : © Vicky Grout

Plongez dans l’underground londonien, dans les salles sombres et enfumées des concerts de grime, ce rap dopé à la bassline d’outre-Manche. Laissez-vous guider pendant 45 minutes par des kicks secs, des mélodies brutes – descendantes de la jungle – et des lyrics acerbes, crachés par des MC engagés. Le tout ponctué par des interviews intimistes d’acteurs de ce milieu. Parmi tout ce beau monde figurant dans LDN, l'on retrouve des artistes comme J Hus, Kojey Radical, DJ Semtex, Elf Kid et LD, pour ne citer qu’eux. Se joignent à cette liste le photographe de référence du grime Vicky Grout et aussi Morgan Keyz, animateur sur Rinse FM et manager de WSTRN music, un collectif de West London.

   À lire également
À Londres, le nouveau sursaut du grime

La force de ce documentaire réside dans son côté immersif. C’est d’ailleurs ce que le jeune réalisateur Nathan Miller, 22 ans, soulignait dans une interview accordée au média britannique gal-dem, quelques mois avant la sortie de son film : « Je crois que ce qui manque, c’est une réelle description de la scène, racontée par quelqu’un qui la connaît bien. […] Je sais de quoi je parle, je connais personnellement ou j’ai rencontré en amont (presque) toutes les personnes qui sont dans mon film. »

Vous pouvez visionner le documentaire dans son intégralité ci-dessous :