Photo en Une : © PLAN-8

Pour ceux qui ne connaissent pas le frenchcore, c'est cette musique lancée à 190 BPM de moyenne, "avec la petite mélodie qui va derrière" comme l'explique si bien ce teufeur toulousain venu voir Dr. Peacock au Bikini. Un genre abrasif et sans concession, où les samples kitsch et populaires sont attelés à un gros kick de hardcore.

   À lire également
Pourquoi écouter des musiques extrêmes est-il un besoin vital ?

Le frenchcore émerge à la fin des années 1990, et l'invention du terme peut être attribuée au duo Micropoint, composé de DJ Radium et Al Core, dont l'album "Neurophonie" marque un jalon historique du style. Radium est d'ailleurs l'un des artistes interviewés dans le documentaire de Tracks, aux côtés des poids lourds Dr. Peacock, Darktek ou encore Le Bask, tous représentants d'un pan de cette musique underground qui s'apprécie sur les scènes colossales du festival Dominator ou du Masters of Hardcore.

Frenchcore - Tracks ARTE

Un documentaire qui met en lumière le lien entre la scène frenchcore des anciens et une nouvelle génération de producteurs connectés, qui combinent sans contradiction une vie à la campagne et un solide public sur internet. En complément de l'émission de Tracks, vous pouvez réécouter notre podcast #205, où DJ Radium s'emploie à dresser "un état des lieux du frenchcore moderne, sans frontières : aussi bien français qu’italien, hollandais, allemand, américain, canadien…"