Photo en Une : ©Gratuitpourlesfilles

Dimanche 12 février, le Rex Club organisait une nouvelle fois sa soirée Un Rêve, avec Moms en warm up et le papa de la techno française, Laurent Garnier pour le reste de la nuit. À deux mois et dix jours du premier tour de l'élection présidentielle, Garnier a voulu donner à sa prestation un caractère plus politique en terminant son set par le titre "Porcherie" du groupe punk français Bérurier Noir – un morceau qu'il joue régulièrement, tout comme “Salut à toi”.

Alors qu'au mois de janvier, le FN faisait toujours partie du duo de tête des intentions de vote, Garnier déclare, à travers ce morceau, que les idées du Front national vont à l'encontre des fondamentaux libertaires et égalitaires de la techno. Le texte qui accompagne cette vidéo est sans équivoque : "Le message est clair et net #UnisContreLeFN #ReveillonsNous"

Quelques heures après la publication de cette vidéo, des internautes s'insurgeaient déjà contre son contenu. On pouvait ainsi lire en commentaire : "Le milieu techno n'est pas censé être neutre ? Un milieu où l'on accepte chacun, peu importe sa couleur de peau, peu importe ses idées etc..." D'autres s'interrogent : "Après avoir passé une excellente soirée où nous étions tous réunis pour une même passion... C'est quoi ce déferlement, cette haine les uns envers les autres, ça me choque !". Et si certains reprochent à Laurent Garnier de "mélanger musique et politique", les 3 500 personnes à avoir liké la vidéo ne semblaient pas dérangées.