En janvier 2015, les aficionados du vinyle ont pu voir passer sur leur fil d'actualité une vidéo assez étrange d'une sculpture 3D qui prenait littéralement vie en tournant sur un vinyle. Cette œuvre, nous la devons à John Edmark, artiste et professeur de design à l'Université de Stanford. Parmi ses nombreux autres projets d'art que l'on qualifie de "cinétique", on retrouve cette fameuse création qui appartient à la série BLOOMS. Cette série est une collection de sculptures 3D qui, lorsqu'elles entrent en rotation sur un plateau et sont assaillies par une lumière stroboscopique, commencent à se mouvoir de manière psychédélique. 

BLOOMS: Strobe Animated Sculptures Invented by John Edmark from Pier 9 on Vimeo.

Dans la description de ses différentes vidéos, John Edmark explique l'origine de ce phénomène. Ses œuvres se basent sur "quelque chose de semblable à la séquence de Fibonacci". Il continue : "Les fleurs BLOOMS sont des sculptures imprimées 3D conçues pour s'animer lorsqu'elles pivotent sous une lumière stroboscopique. À la différence d'un zootrope 3D, qui anime une séquence de petits changements de sujets, une BLOOM s'anime comme une seule sculpture autonome." Il poursuit : "L'effet d'animation de la floraison est obtenu par des rotations progressives du rapport d'or, phi (φ), le même rapport que la nature emploie pour générer les motifs en spiral que nous voyons dans les fleurs et les tournesols." Effectivement, lorsqu'on regarde cet objet tourner, on a l'impression d'assister à une floraison. 

Au début du mois de janvier, Edmark a sorti la vidéo d'un tout nouvel ensemble de BLOOMS. Cet ensemble à l'air encore plus captivant que le dernier, et nous pouvons même y voir le plateau vinyle en train de tourner en dessous. Une nouvelle preuve que musique et art visuel sont tout à fait compatibles.

BLOOMS 2: Strobe Animated Sculptures Invented by John Edmark from John Edmark on Vimeo.