Trainspotting. Le nom de ce film devenu culte résonne encore dans toutes les têtes. Réalisé en 1996 par l'excellent Danny Boyle (Slumdog Millionaire, 127 heures, 28 jours plus tard...), le film n'a pas pris une ride en vingt ans. Sans pour autant faire l'apologie de la drogue, le film dresse un portrait honnête, jamais roublard, du quotidien de jeunes Ecossais marginaux et héroïnomanes. 

En 2017, les boys seront de retour avec quelques pilules et sachets en poche, mais cette fois avec un ressentiment particulier pour les réseaux sociaux et notre société de sur-consommation, sur fond de pornographie. Dans la bande-son, on reconnaît le classique “Born Slippy” d'Underworld et un track de Wolf Alice, groupe de rock anglais alternatif.