Que deviennent les DJ's lorsque les lumières s’éteignent et qu’ils prennent, éreintés, la route qui les ramène chez eux ? À quoi ressemble la vie, la vraie vie, de ces artistes qui, chaque week-end, font transpirer les dancefloors ? Autant aller voir sur place et mettre nos pas dans les leurs lorsqu’ils sont dans cette zone d’ombre relative. 

Pour cette première, nous sommes partis en balade avec le DJ et producteur The Hacker. Sa ville, c’est Grenoble. Contrairement à "sa" Miss Kittin, qui signa avec lui deux superbes albums et le hit "Frank Sinatra", The Hacker – Michel Amato au civil – n'a jamais quitté cette ville planquée au fond de la vallée de l’Isère. Et il ne la quittera certainement jamais.

Écoutez aussi : 1h40 de techno par The Hacker

Berline tout confort gentiment prêtée par Infiniti, caméra au poing, on débarque depuis Paris – sept heures de route sous la pluie, sympa – dans la nuit grenobloise, ce soir de la mi­-février. Grenoble, en plein hiver. L’énoncé en avait fait sourire certains, restés, moqueurs et frustrés, à la capitale. Mais au retour de cette virée en bagnole – ce qui reste l’un des meilleurs moyens de découvrir un coin de pays, et plus encore son guide –, les avis sont unanimes : froids et presque hostiles en apparence, on découvre vite chez l’un et chez l’autre une chaleur et une simplicité très attachantes. Voyage dans la peau de Michel Amato, l’homme derrière The Hacker.

Amato - Le Désordre et La Nuit EP, le 13/07/16 sur Minimal Wave