Il y relate ses débuts comme producteur et DJ, l’avènement de sa célébrité et la dépression qui le mènera à produire Play, qu’il destinait à rester dans l’ombre. Une vidéo chargée en émotions qui révèle les coulisses de la musique si sensible de cet artiste dont le talent n’est plus à prouver.



Because Music vient de publier sur leur chaîne YouTube la vidéo de lancement de l’autobiographie de Moby, Porcelain, sorti ce jeudi 2 juin aux Editions du Seuil. Dans cette bande dessinée animée de neuf minutes, l’artiste nous narre son expérience en tant que DJ et producteur avec une force émotionnelle qui nous transporte du rire aux larmes.

La vidéo commence à la fin des années 80 alors que Moby squatte dans une usine désaffectée de Stamford, où il s’est installé un petit studio d’enregistrement. Sa vie est alors partagée entre production musicale et enseignement de la Bible. Il est en effet un "Chrétien sérieux" comme il aime à le répéter entre deux descriptions de la décadence ambiante du New York qui accueille ses débuts en tant que DJ – au sein du mythique club Mars, "best club in the world" selon l’artiste.

L’artiste nous plonge ensuite par son histoire dans la décennie qui a vu l’apogée du mouvement rave en Europe et aux US. Mouvement dont il s’est lui-même fait le prophète par son morceau "Go" qui s’impose comme un véritable hymne pour cette génération. La puissance narrative de ces neuf minutes est une véritable promesse de la richesse de ce premier livre.