Déjà récompensé à 5 reprises cette année, le rappeur Kendrick Lamar s'est produit au Staples Center de Los Angeles hier lors de la 58e cérémonie des Grammy Award où il mené une performance qui a secoué cette immense salle de l'Ouest Américain.

 


Reprenant son titre The Blacker the Berry dans un décor pénitentiaire, il choisit d'aborder un sujet qui lui tient à coeur : les violences perpétrées contre les noirs. Uniformes de retenus, danseurs pieds et points liés à l'appui. L'artiste poursuit avec son titre Alright (nominé pour le morceaux de l'année) et joue sur une scénographie quelque peu évocatrice d’un mouvement révolutionnaire. Devant un brasier, c'est une hymne au Black Lives Matter, l'organisation militante né dans la communauté Afro-américaine, dénonçant le racisme, la violence et le profilage racial aux Etats-Unis.

Vainqueur de onze nominations, cinq trophées et élu meilleur album rap de l'année pour son dernier opus To Pimp a Butterfly, Kendrick a surpris, peut-être aussi choqué mais en humble serviteur de la musique Black américaine, il a reçu les félicitations de la Maison Blanche avec une vraie standing ovation.