Le 2 mars 2016 sortira en France le film Belgica, réalisé par Felix Van Groeningen, à qui l’on doit l’excellent film La merditude des choses, et surtout le plébiscité Alabama Monroe, César du meilleur film étranger et nominé aux Oscars dans la même catégorie. En plus de partager leur ville d’origine, Gand, le réalisateur et les 2manydj’s (les deux frères fondateurs de Soulwax, pour rappel) partageront l’année prochaine la même affiche.



À la lecture du synopsis, impossible de dissocier Soulwax des protagonistes : l’histoire de deux frères originaires de Gand qui décident au début des années 2000 d’ouvrir un bar à concert – le bien nommé Belgica – et de mettre à l’honneur la scène belge (devinez de quel style).

À la bande son, le quatuor s’est attelé ici à un projet de taille, puisqu’il a composé et enregistré au studio Deewee les morceaux de tous les groupes fictifs qui se succéderont au bar Belgica, avec la diversité de genres musicaux que cela implique.

Et s’il y a bien un groupe capable de composer de A à Z une bande son aussi hétéroclite, c’est bien Soulwax. Quiconque a déjà vécu un set des 2manydj’s sait qu’il faut s’attendre à tout, et surtout au meilleur. L’enchaînement des morceaux de la bande-annonce n’est d’ailleurs pas sans rappeler les transitions sans concession de leurs mixes estampillés « Radio Soulwax ».

La bande son leur a été confiée, certes, mais selon ce premier trailer et le peu d'informations que nous possédons pour le moment, le film semble également vouloir documenter une scène qu’ils ont contribué à créer.

De la même façon que les footeux regardent régulièrement Les yeux dans les bleus en regrettant une époque révolue, les fans de Soulwax (comme nous) repensent souvent à Part Of The Week-End Never Dies, le documentaire sur la tournée du groupe sorti en 2008, qui semble d’ailleurs avoir largement inspiré l’esthétique de Belgica.