Daftworld (Djamel, pour l'état civil), 30 ans, marié, deux enfants. La personnalité médiatique (255 000 fans sur Facebook) s'exprime aujourd'hui au travers d'un documentaire de 26 minutes (Le fan 2.0, réalisé par Nicolas Capiaux), lequel débute par la présentation de certaines pièces de sa (vaste) collection. D'innombrables goodies, récoltés çà et là, parmi lesquels de petites figurines Interstella 5555, des statuettes à l'effigie de ses héros, un médaillon Crydamour et des canettes de Coca-Cola ayant appartenu à Guy-Man et Thomas Bangalter. 

"J'ai eu envie de proclamer mon amour pour Daft Punk, de me faire connaître comme le plus grand fan ; sur les forums, sur les blogs, sur tous les réseaux sociaux." L'expérience débute en plein cœur des noughties, nourrie par une passion immodérée pour le duo électronique. S'il s'agit avant tout d'un personnage (critiqué à de nombreux reprises sur Internet), Daftworld s'expose, se dévoile par le biais du fanatisme, ainsi dépeint dans le documentaire dont il est question.