Ta dernière cuite ?


En 1990… Je n’ai jamais vraiment bu mais j’aimerais bien commencer, je trouve ça super romantique.

Ta dernière embrouille ?

Hier, en Allemagne, je me suis engueulé avec un taxi qui ne voulait pas ouvrir ma fenêtre ! Mais physiquement, ça fait longtemps, je devais avoir 14 ans… On voit souvent des bastons à la télé, ça a l’air facile, mais en vrai, tu envoies des informations à ton corps et il ne réagit pas du tout comme tu le voudrais, c’est chaotique !

Ta dernière drogue ?

J’ai pris des acides il n’y a pas si longtemps. C’est important de ne pas être sobre tout le temps. Les drogues psychédéliques te rendent humble face aux capacités de ton cerveau. Beaucoup de mes amis n’ont jamais rien pris, ça me fait halluciner. Je leur dis : « Tu vas mourir sans connaître ça ? Et si c’était la meilleure chose du monde ? »


Ton dernier livre ?

Je suis sur l’autobiographie de Grace Jones en ce moment. Récemment, j’ai mis la main sur une anthologie de George Orwell. J’ai beaucoup aimé la correspondance entre Nabokov et sa femme. Avant, je détestais lire mais j’y ai pris goût et maintenant, c’est vraiment mon activité préférée.

Ça et jouer au foot. C’est vraiment le loisir parfait, ça ne laisse pas de place à l’anxiété, c’est inspirant et relaxant à la fois. Je n’ai pas peur de la mort, mais quand je me dit que je n’aurais pas le temps de tout lire, ça me mine… Mais les gens sont paresseux par rapport à la lecture : tu leur dis « Hey lis ça, c’est un classique » et ils te répondent « je n’ai pas le temps, franchement », pour ensuite aller regarder un match de foot pendant deux heures ! Ils ne réalisent pas qu’il leur suffirait de passer deux fois 3 heures à lire un foutu bouquin, et ça y est, il est fini.

Ton dernier disque ?

Astral Weeks de Van Morrison. A Los Angeles, j’ai dû l’écouter 10 fois par jour. Mais ça devient de plus en plus dur d’écouter un album du début à la fin, surtout sur un ordi. C'est trop tentant de passer à une autre chanson. On adore tout contrôler.

Tiga

La dernière fois que tu t’es senti utile ?

J’ai acheté une maison récemment et j’ai fait des choses « normales », comme réparer des trucs, rénover le sous-sol… J’ai adoré : pas de créativité, pas d’argent, pas de public… Je ne me sens pas utile quand je joue. Ça peut être bénéfique mais pas de façon directe, alors qu’un tournevis…

Ta dernière collab ?

Planet E avec Hudson Mohawke. On a discuté pendant un voyage de 24 heures, et à la fin, on s’est dit qu’il fallait travailler tous les deux. En attendant le taxi à l’aéroport, on a fait ce morceau.

Ta dernière fois en club ?

Je ne vais jamais en club quand je ne joue pas. L’autre fois, j’étais à Montréal dans mon studio, et j’ai décidé de faire un break. Les Martinez Brothers, qui sont des amis, jouaient au Igloo Fest. Je comptais y aller en tant que spectateur jusqu’à ce que les promoteurs me proposent de jouer. J’ai accepté, donc je n’ai pas pu être spectateur.

Tiga

Ta dernière grosse frayeur ?

Avec mon fils en Inde, je m'endormais quand je l’ai entendu tomber du lit superposé sur le sol en marbre. J'ai eu tellement peur. Pendant un instant, je me suis dit : « Et si ça se terminait comme ça, sur le plus bête des accidents ? » Heureusement, il s'en est sorti indemne.

Ta dernière claque ?

Young Thug a quelque chose d’obsédant, et pas seulement sa musique, tout le personnage. Il y a des gens qui ont un charisme, ça arrive de temps en temps, ils ont une vraie personnalité et un vrai talent artistique, ils apportent quelque chose de nouveau. Et ça, c’est super important. Faire quelque chose qui n’a pas encore été fait avant, c’est le meilleur sentiment qu’on peut avoir avec la musique en fait. Tu écoute un morceau et tu te dis « Waw, c’est quoi ça ?! ». Tu sais, ce moment où tu découvres quelque chose qui t’excite, il n’y a rien de tel, vraiment.

Blawan m’a fait le même effet, il a réussi à proposer autre chose dans le paysage de la techno, et c’est un exploit parce que c’est un genre très conservateur. Après son set au Sonar en 2012, j’étais comme un fou, je voulais qu’il me donne tous ces morceaux que je ne connaissais pas… Et il a accepté. J’ai compris plus tard que la plupart ne sont jamais sortis, et c’est de la bombe ! Mes potes de Clouds me demandent toujours de leur envoyer, mais j’ai fait une promesse à Blawan, donc je refuse à chaque fois ! (Rire.)

Tiga


Ta dernière idole ?

Je n’aime pas vraiment idolâtrer, ce n’est pas dans ma nature. Enfin je dois reconnaître que quand Bowie est mort, ça m’a fait bizarre. Il y a beaucoup de gens de qui j’ai beaucoup à apprendre, ça pourrait être Blawan, Prince, Aphex Twin, George Orwell, etc.

Mais Bowie, c’est différent. Il m’a donné espoir, en tant que personne créative qui voulait vivre de son art. Bowie, c’est l’exemple type de la réussite : le look, ce côté innovateur, sa personnalité… Mais plus que tout ça, c’est sa curiosité, son intelligence… Et le gars a fini riche, marié, père, enfin heureux quoi. C’est tellement rare d’avoir à  faire à quelqu’un d’aussi cool que lui. Les autres « stars », il y a toujours un souci : tel mec qui fait de la bonne musique mais c’est un connard, Lady Gaga qui pourrait faire quelque chose d’énorme et finit par faire de la musique de merde…

Bowie, il a tout. Dans sa vie, il n’y a pas de tragédie, on nous répète beaucoup trop que quand on est artiste, il faut être torturé, pauvre, faire une tonne de compromis, mais ce sont des conneries ! La vérité, c’est que si tu es assez intelligent, tu peux réussir. Je crois qu’on vit de toute façon dans un monde qui n’est pas bienveillant, mais au contraire très compétitif. 


La dernière fois qu’on t’a fait une song request ?

Honnêtement, je n'y fais pas vraiment attention. Oh si, parfois, on me demande de jouer certains de mes morceaux, "Shoes" ou “Sunglasses at Night”, les gens l'écrivent sur leur portable et me le montrent. Avant ça m'énervait, je faisais vraiment mon trou du cul et je les ignorais. Maintenant, je comprends mais c'est toujours quelque chose que je ne prends pas trop au sérieux, pour être honnête.

Le dernier morceau pour ton enterrement ?

Just Like Heaven des Cure ou bien Sweet Thing de Van Morrison. Pas une chanson de moi en tout cas.