Billetterie

La première fois avec... Møme

1/ Peut-on revenir sur l’histoire de ce nom ?

Møme, c’est avant tout de l’argot français qui définit le gosse que je suis lorsque je me plonge dans la composition d’un morceau. Le Ø pour l’exotisme et me différencier d’Edith Piaf, bien sûr.

2/ Qui se cache derrière ?

Jeremy Souillart, 26 ans, autiste de la musique depuis l’enfance.

3/ Ton parcours en quelques mots-clés ?

Un parcours très classique :
- apprentissage du piano classique à 8 ans
- apprentissage de la guitare sur la plage pour impressionner les nanas à 16 ans
- création d’un groupe de rock et jouer dans les bars pour essayer de gagner ma vie
- puis découverte des synthés analogiques, Ableton Live, et du monde de la production électronique
- enfin, rencontre de Dealer de Musique et création du label DDM

4/ Au lycée t’étais plutôt quel genre ? Et côté musique ?

Plutôt du genre asocial à ramener ma guitare et me caler dans un coin de la cour. Au lycée, j’écoutais de tout, avec quelques préférences pour les guitaristes du label Candyrat et des artistes comme Air, Ratatat, Wu Tang, The Kooks, Trentemøller, RJD2, dont les albums m’ont marqués à cette époque. Assez éclectique en fait.



5/ Si tu devais définir ton son aujourd’hui… 

Un mix entre la chillwave australienne, le new hip-hop et l’electro house.

6/ Parle-nous un peu de cet EP.

Mon EP Aloha a été composé juste avant de partir en road trip en Australie il y a six mois. C’était un peu une ébauche de l’album que j’ai préparé là-bas, sur les routes.

7/ C’est quoi ton set-up sur scène ?

Il change très souvent, mais globalement, je reste sur du Ableton Push, un synthé analogique et ma guitare. Assez minimaliste.

8/ Qu'as-tu prévu pour ta prochaine date ? 

La dernière était le 18 juin au Faust, à Paris, et j’ajoute constamment de nouvelles exclusivités dans mon set, comme des morceaux uniquement live ou des bouts de l’album en cours.

9/ Si je regarde un peu tes playlists du moment, j’y trouve quoi ?

Chet Faker, Flume, Fortunes, Cleopold, Tora, Rüfüs, La Mar, Kenton Slash Demon, Mura Masa… La plupart sont des producteurs/groupes australiens écoutés là-bas à vrai dire !

10/ Il y a quoi à l’horizon pour toi ?

Un nouvel album qui sortira l’année prochaine et pas mal de concerts prévus à travers la France et... à Tahiti !

11/ Un dernier mot ?

Merci Trax, toujours ravi de vous lire !