Photo en Une : © Clémentine Louis & Sarkis Torossian

parallelePeut-on revenir sur l’histoire de ce nom ?

Parallèle était le nom de notre première soirée dans un squat. L’idée nous est venue car il y avait deux grandes salles côte à côte. On a décidé de faire une soirée bipolaire, liant une scène techno d’un côté, et une jam ainsi qu’une expo de l’autre. Depuis, ce nom est devenu celui de notre collectif. Il résume assez bien notre concept.

En réalité, qui se cache derrière ?

Deux groupes de potes liés par deux projets : Urban Muse Records et Arrière Cour, qui forment désormais une seule famille.

Votre ligne artistique en quelques mots-clés ?

Nous voulons valoriser et promouvoir le travail des jeunes artistes, transformer des lieux insolites, faire de la fête un lieu de rencontre, de partage et d’expression, accessible à tous. Tout cela repose sur la recherche de grands espaces, propices au développement de notre imagination.

Si vous aviez un slogan ? Un hymne ?

Le slogan, ce serait : “Ça bombarde les mecs” – en hommage à Jean-Luc, un squatter qui a toujours su nous faire rire et nous motiver. L'hymne serait "U Need The Drugs" de Westbam remixé par DJ Hell, plus pour la voix langoureuse et le beat incessant du morceau que pour son titre.

Si on vous demande ce que vous avez plus que les autres, vous répondez…

Une expérience dans le domaine du squat, une équipe d’orgas concentrée sur le bien-être de son public et enfin des prix beaucoup plus accessibles que la moyenne sur Paris.

Un Nouvel An Parallele !

Toute l’équipe de la Parallele tient à vous remercier du fond du coeur. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus malgré nos problèmes avec les forces de l'ordre. Nous tenons encore une fois à nous excuser pour la fin de soirée écourtée, ils auront au moins réussi quelque chose.. Ce fut un réveillon mémorable, nous avons entamé l’année comme il se doit ! Merci à nos DJ"s : Louis VS // Karamel// Michael Sedbon // Övergång et pardon à ceux qui n’ont pas pu jouer jusqu’au bout.Un grand bravo aux VJ"s Charline Dally et Paul Vivien OYÉ pour leur performance et leur créativité. On lâche rien en 2016, ce n'est que le début ! Bonne année ! <3

Posté par Parallele sur Facebook le samedi 2 janvier 2016

Trois mots pour définir votre public ?

Trois mots ne suffisent pas, mais pour résumer, on dira fidèle, sans prise de tête et surtout infatigable.


Une préférence pour le choix des clubs/salles où vous organisez ?

Règle d’or pour l’organisation d’une Parallele : pas de club, il n'y a pas la place !
L’idée, c’est de trouver un bon spot dans lequel on pourra créer des ambiances différentes à travers plusieurs salles, dans un esprit underground où les prix seront indolores.

Vous êtes abonnés à Paris (ou ailleurs) ou vous vous baladez ?

Pour l’instant, fidèles à la région parisienne, mais pour cet été, on prépare un tour en Europe en compagnie de nos amis du Kaleidos Mapping et de leur caravane magique.

Notre caravane-scène-mapping sera là pour vous !! 1ere date de la tournée :)

Posté par Kaleidos Mapping sur vendredi 5 février 2016

Le truc le plus WTF qui soit arrivé pendant l’un de vos événements ?

Parallèle 3 / Halloween, 1 300 personnes, toutes déguisées en rasta et en Martiens, 4 policiers débarquent à l’entrée pour jeter un coup d’œil (rire). On décide de les inviter à prendre le thé pour discuter et leur donner un aperçu de l'ambiance générale. Etant donné les déguisements, personnes ne les a remarqués. Sympathiques, ils sont ensuite repartis et nous avons continué à festoyer.

On peut ramener ses parents à vos soirées ?

On pose toujours des œuvres d’art ou une expo, ainsi que des performances acoustiques qui plaisent aux parents qui ne sont pas d'anciens raveurs. Les parents de Michael sont d'ailleurs présents à tous nos évènements !

Si on s’incruste en backstage avec vous, ça donne quoi l’ambiance ?

Il y a rarement un backstage à proprement parler : on fait la fête avec vous !

VJ's en action !

Comment imaginez-vous la soirée de rêve ? Avec quel line-up ?

Des expositions, des œuvres d'art en interaction avec le public. Plusieurs salles pour plusieurs styles musicaux (dub, techno/house, trance, hip-hop, rock ou encore reggae), et bien sûr une scène jam pour les plus beaux imprévus. Nos line-up sont souvent secrets, notre public ne se déplace pas pour celui-ci mais plutôt pour faire la fête avec nous.

Si je regarde un peu vos playlists du moment, j’y trouve quoi ?

C’est assez éclectique ; un peu de micro/groovy avec Frits Wentink, Priku, Vincentiulian, Shea Burke, en passant par la techno plus sombre avec Rod, Modern, Baas, Ansom, Midland, Tommy 47 ; pour aller jusqu'à l’afrobeat avec Fela Kuti ou encore Africa 70 ; du hip-hop, du reggae. On manque d'un peu de salsa !

parallele

Les derniers artistes que vous avez fait jouer ?

Nos résidents Louis VS , Karamel et Michael Sedbon sont sur tous nos line-up. On aime aussi inviter des amis appartenant à des collectifs qui ont du talent à revendre.

Il y a quoi à l’horizon pour vous ?

L’horizon.

Un dernier mot ?

Merci à cette belle famille qui nous suit.

parallele

Vous retrouverez l'équipe de Parallele et leurs amis de Kaleidos Mapping, ce samedi, à Vryche Basement.