Actif depuis près de deux décennies (en tant que DJ, junglist, collectionneur et mélomane), ASOK déambule çà et là dans la cité de Merseyside en Angleterre, abrité au sein de sa propre structure, Scenery Records. Son univers particulièrement remarquable évolue entre deux eaux ; une combinaison de nappes synthétiques et de rythmiques vives, ardentes, destinées à provoquer le mouvement.

Sous-division du label de DVS1, Mistress Recordings recueille dès à présent le nouveau projet de Stu Robinson, Count Zero EP, prévu fin septembre et dont est extrait le titre du même nom, en écoute exclusive ci-dessous.

Cette nouvelle étape ne constitue en aucune façon le premier pas d'un artiste passionné, ni ne se situe à l'aube de son existence. ASOK évolue au sein de l'industrie musical depuis un certain temps ; une curieuse trajectoire, dont on espère, au vu de son attrait à la musique électronique, de son expérience et de ses aptitudes, qu'elle se dessine (encore) davantage.

PRE-COMMANDE

C'est quoi ton blaze ? ASOK

C'est quoi ton blaze ?

C'est quelque chose de personnel, que j'ai porté pendant des années... Un nom qui m'a été attribué il y a très longtemps, et comme j'allais débuter avec un premier DJ set, il me fallait un pseudonyme (une des nécessités de la drum and bass, à l'époque). Donc j'ai commencé à me servir de celui-ci, ASOK, qui ne sonnait pas cliché. Après vingt années, lorsque j'ai voulu commencer ce nouveau projet, avec mes propres créations, cela me paraissait naturel de revenir vers ce nom. Il fait partie de moi, il signifie beaucoup (pour moi).

Qui es-tu en vrai ?

Stu Robinson, DJ, fan de dance music et également père de (trop) nombreux enfants.

Tu viens d'où ?

Je suis de Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

mistress recordings

C'est quoi ton crew ?

Celui de Scenery Records. Nous vivons tous (principalement) au même endroit, et nos goûts respectifs varient entre la techno, le disco, la drum and bass, le jazz... Vraiment de tout. Deep Space Orchestra, John Heckle, Mark Forshaw, Binny, Skyland Mountain, Circular Rhythms, Julian Shepherd... Tout ce qui évolue dans ou hors de la lumière.

C'est quoi ton son ?

C'est un méli-mélo de tout ce qui m'a séduit dans la dance music tout au long de ma vie. J'ai évolué au travers de nombreuses scènes, différents types d'atmosphères, en débutant avec la rave, puis le breakbeat, la techno et la house... avant de faire marche arrière et de m'intéresser aux origines de tous ces courants, avec l'electrofunk, le disco et la soul. Ceci étant dit, si j'y suis obligé, je dirais que je suis né de la jungle, je suis un junglist et je mourrai en tant que tel. Mon œuvre consiste en l'interprétation de tout ce qui parvient à rester ancré dans mon esprit.

C'est quoi ta dernière sortie ?

Quelque chose qui incite les gens à danser, comme toutes mes sorties. C'est ce que j'ai toujours fait, et que je ferai toujours.

Tu fais quoi en live ?

Les gens me disent que j'y mets beaucoup d'énergie, que je parviens à instaurer une certaine atmosphère. Bon, c'est seulement la partie cool de ce qu'ils peuvent me dire. J'imagine que je fais simplement ce que les autres DJs font, ceux qui font attention. J'essaye de présenter tout ceci d'une certaine manière, afin que les autres puissent le comprendre.

Le truc le plus WTF qui te soit arrivé ?

Ma vie entière se résume à une histoire WTF. Chaque set en rajoute encore un peu plus. Le fait de me faire voler tout mon matériel à Valence, il y a quelques années, c'est certainement un peu WTF... mais il y a bien d'autres histoires qui attestent de mon malheur.

Y'a quoi comme sons dans ton téléphone en ce moment ?

Je n'ai pas de téléphone (c'est la vérité).

C'est quoi la suite ?

Fut un temps où j'aurais pu répondre à cette question, mais au moment présent, les choses évoluent si vite que je ne sais pas ce qu'il se passera demain, et encore moins dans le futur. Mon premier album arrive bientôt sur Creme Organisation, c'est ce qui vient en premier, mais après ça, qui sait...

ENGLISH VERSION

What’s your moniker about?

It's something personal that I have carried for years… A name given to me a long time ago and then as I was about to get my first ever DJ gig, I had to think of a DJ name (drum and bass had that necessity back then), so, I used it (ASOK) as it didn’t sound cliched. Then, almost 20 years later, when I wanted to start this new project with my own production, going back to it felt natural. It's part of who I am. It represents a lot (to me).

Who are you in reality?

I am Stu Robinson, a DJ, a dance music fanatic, and a father of too many children.

Where do you come from?

I am from Liverpool, in the north west corner of the UK.

What’s your crew?

My crew is my Scenery Records crew. We are all based in the same area (mostly) and our tastes range from techno to disco to drum and bass to jazz…everything really. Look for Deep Space Orchestra, John Heckle, Mark Forshaw, Binny, Skyland Mountain, Circular Rhythms, Julian Shepherd… and whoever else flits in and out of the light.

What’s your sound?

It's a mishmash of giving a shit about dance music my entire life. I've been through all different kinds of vibes and scenes, starting with rave, through breakbeat, techno…house… then going back further and exploring roots with electrofunk disco and soul. Ultimately, though, if pushed, I was born a junglist and I'll die a junglist. My sound is a interpretation of everything that's managed to stick around in the music bit of my head.

What’s your last release about?

It's about people dancing, just like all the releases I’ve ever done, and ever will do.

About your shows, what happen when you’re on stage? 

People tell me I play with lots of energy and I manage to create a vibe. Thats the kind part of what they say anyway. I guess I just do whatever any other DJ who cares does, and try to present what I like in a way that other people will understand.

What’s the most WTF story you experienced during a gig?

My whole life is a WTF story. Therefore id say every gig only adds to it. Getting my entire DJ bag stolen in Valencia a good few years ago certainly was a bit WTF…but there have been many other tales of woe.

What’s in your iPod/ mobile phone?

I don’t use a mobile phone (truth).

What’s next for you?

You know, at one time I could of answered that but right now things are happening so fast, I don’t know what’s going to happen tomorrow, let alone far into the future. I’ve got my debut album coming up on Creme Organisation, thats what’s really next I guess. But after that, who knows…