Photo en Une : Hannibal Volkoff, Flash Cocotte au Rouge Pigalle, 2012

C’est alors qu’elle vivait à Londres que l’idée de promouvoir des photographes de soirées a commencé à germer dans la tête d’Alisa Phommahaxay, fondatrice du site Alisa Gallery : “J’avais remarqué qu’avec l’avénement de la photographie numérique, tout le monde prenait des photos en club. Elles ont une fonction d’archive documentaire, tout en ayant une vraie poésie”.Marie Rouge, Wet for me Pride Edition, 27/06/15

Après son exposition “Club Photos: London x Paris”, présentée à la Dog Eared Gallery à Londres en 2013, elle enchaîne donc avec “Nighclubbing”. Comme le précise le communiqué de presse : “Les photos proposées lors de cette exposition ont des valeurs communes : elles montrent des corps en mouvement, des jeunes gens avides de s’amuser, conscients de leur insolente beauté».Chill Okubo, Cuco Cuca, Curry Wurst, Batofar, 2013

Ces photos ont été prises par sept photographes différents, à Londres ou à Paris, généralement dans des soirées queers. Parmi eux, on retrouve Thomas Smith, qui a créé le fameux Party Diary.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le mardi 9 février à partir de 18h30. Pour accompagner le plaisir des yeux, Pauline Bessières viendra donner une performance sonore, avant que Dani Igor ne prenne le relai avec un DJ Set.Hannibal Volkoff, Flash Cocotte au Rouge Pigalle, 2012Holly Falconer (UK), Club Jolene, 2009Chill Okubo, Dustin, Cocotte Club, CorpsVsMachine, La Machine du Moulin Rouge, 2012Jean-Luc Buro, Soirée au Palace "La belle et la bête" 1983


Hannibal Volkoff, Flash Cocotte à l'Espace Pierre Cardin, 2012