Photo en Une : © Blade Runner 2049


Quand il ne s'occupe pas du label, Joakim acquiert la reconnaissance de ses pairs grâce à sa musique, et son style qui mêle avec aisance electro, jazz, rock, afro, disco. Samuraï, son dernier album en date, ne déroge pas à la règle et va encore plus loin dans une expérimentation toujours contrôlée. Parmi les dernières recrues de son label, le jeune Apollo Noir se distingue par un son novateur, électro ambient riche en nappes synthétiques. Passé quelques années plus tôt par les cases punk et hardcore, il est également friand d'expérimentations sonores en tout genre.



« Nous sommes en 2018. Les États-Unis ont élu un président fou, tandis que le monde est régi par les grandes entreprises. La masse est entraînée et contrôlée parce qu'elle appelle "Internet". Mais la musique est là pour nous aider à survivre à cette étrange période. » 
Voici les paroles sombres, quoique légèrement optimistes, avec lesquelles les deux producteurs de Tigersushi souhaitaient introduire ce nouveau mix. Témoins d'un monde souvent à la dérive, ils ont imaginé la bande son d'un futur sombre pour l'humanité, en attachant toujours une grande importance à la diversité musicale habituelle de leurs projets respectifs – toujours en apportant à l'ensemble une certaine cohésion. « Les titres choisis sont tous assez différents, mais je trouve qu'il y a une cohérence dans le mood global. L'effet patchwork décousu m'est cher pour les mix. J'aime le relief, l'accident », nous rapporte Apollo Noir.

Pour Joakim, qui s'est entièrement chargé du DJing, la sélection est constituée de tracks qui lui évoquaient le même avenir incertain. « J'ai choisi de me focaliser sur les expérimentations à la frontière du RnB et des musiques électroniques expérimentales, nous précise le patron de Tigersushi, comme Total Freedom ou l'artiste queer de Philadelphie Mhysa – proche du collectif futuriste ATM. A côté de ça, j'ai pioché dans les courants industriels et cold wave des années 80, qui évoquaient souvent des utopies déviantes. » Un parti pris qui aurait pu conduire à un mix déstructuré et incohérent, mais c'était sans compter sur le talent de ces deux Français touche-à-tout. Le résultat, intense et hypnotique, n'attend que votre accord pour vous donner un avant-goût du futur. On espère quand même que les deux comparses parlent de 3018, et pas avant.

Retrouvez Joakim et Apollo Noir en live au Badaboum le 22 février prochain. Pour toute information supplémentaire, rendez-vous sur la page Facebook du label Tigersushi. En attendant, on vous conseille vivement d'écouter ce mix pour (re)découvrir l'univers de ces deux artistes.

Tracklist : 

Oy - Positivili
Total Freedom - Pepsi Song / Slave About Nothing
Palmbomen II -Peter Tanaka
Autechre - Nil
Clair Obscur - La Ballade Des Gens Heureux
Hellcome - No Creator
Geena - Natural High
Mr Hopkinson’s Computer - Baby I Got Your Money (XLN Edit)
Khotin - New Window
Eurythmics - Ministry Of Love
Apollo Noir - Inspiring Images & Visual Power. Chosen With Love & Dedication
Psychic TV - Ordeal Ov Innocence
Psychic TV - Discopravity
Pearson Sound - Glass Eye
Reless - Seed
Fatima Al Qadiri - Corpcore
Mhysa - Siren Song
Chris & Cosey - Re-Education Through Labor
Nico Niquo - Pandimension
Andy Stott - Damage
Napoleon XIV - They’re Coming To Take Me Away Ha-Haaa!