Photo en Une : © Sourdoreille

 

C'était le mémorable morceau du générique de fin ; "Misericordia", le track éponyme de l'EP, ne pouvait espérer meilleure avant-première, tant il synthétise l’esprit du film et de son personnage principal. Sa passion pour les univers angoissants, d’une enfance emplie de films d’horreur, son goût pour les mélodies inquiétantes et les sonorités brutes, découvertes via le hardcore de PCP et d’Industrial Strength, et son amour du dancefloor et du kick épais, qu’il exprime désormais sous le nom The Driver.

   À lire également
L'excellent documentaire de Manu le Malin est enfin disponible sur YouTube

Projet fomenté au fil de DJ sets à quatre platines entre Electric Rescue et Manu le Malin, W.LV.S se décline désormais en studio – la consécration d'une collaboration amorcée en 2014, avec la sortie de leur premier EP collaboratif The Wolves. Et si Manu est plus à l’aise derrière une table de mixage, Electric Rescue prend ici la main à la technique pour faire fusionner deux univers complémentaires sur trois titres sombres et industriels, qu’on imagine radicalement efficaces dans un entrepôt désaffecté, la cour d’un château breton, ou comme BO d’un film paranoïaque. L'EP est disponible en avant-première sur notre SoundCloud et sortira le 5 juin prochain sur le label d'Astropolis (16 juin en digital). W.LV.S se produira au Rex Club, Paris, le 9 juin prochain à l'occasion de l'Astroclub, aux côtés du Sonic Crew et de Madben.