Photo en Une : © Renart

Renart officie dans la scène techno parisienne depuis plusieurs années, cultivant le mystère autour de son personnage. Signé chez Dawn Records, Fragrant Harbour et Cracki Records, il présentera son nouveau live au Macki Music Festival le dimanche 2 juillet (pour tout abonnement d'un an au magazine, Trax vous offre toujours un pass 2 jours pour le festival). Si le producteur s'est fait discret sur la scène récemment, il n'a rien perdu de son savoir-faire, ni de sa verve, comme il le prouve avec son podcast et cette interview.

Comment as-tu préparé ce mix?

J’ai réalisé ce mix au Schnell Institute de Paris en suivant un protocole poly-source incluant un lecteur cassette, une table de mixage et des ordinateurs.

Quelles ont été tes inspirations ?

Mon inspiration principale a été le dernier rapport de mon collègue Daniel Random du département des Séquençages Antiques sur la Mnémosie, ce phénomène synesthésique qui allie le son aux souvenirs. Je me suis aussi inspiré de la musique électronique actuelle. 

Tu aimes t'imprégner d'un l’univers fantastique et merveilleux, comment arrives-tu à le retranscrire dans ta musique ?

C’est vrai que le passé joue un rôle important dans mes recherches. J’utilise des modulateurs éléctro-scholastiques permettant de récréer les caractéristiques sonores de lieux anciens ou qui auraient pu exister. Nous avons par exemple un filtre carolingien nous permettant d’émuler l’acoustique d’une bâtisse du XIIe siècle.

Comment expliques-tu la grande différence entre tes sons parus chez Dawn et ceux parus chez Cracki ?

Je l’ai constaté récemment. C’est surement dû à un pirate ou un bug car cela n’était pas de tout prévu.

Tu tournes beaucoup en province et à l’étranger en ce moment, tu fuis Paris ?

Ce n’est pas que je fuis Paris mais ma situation s’est notablement dégradée ces dernières années. J’ai de nombreux ennemis ici, Ysengrin a juré ma perte et je préfère donc résider au château de Malpertuis (Manche).

On a l’impression que tu te fais plus discret depuis quelque temp, c’est voulu ? Est-ce que tu bosses sur un nouveau projet ? Si oui, dans quelle veine et pour quel label ?

Outre les raisons invoquées ci-dessus, il est vrai que le temps s’échappe parfois lorsqu’on explore la scolastique électronique, mais mes dernières recherches seront publiées à la rentrée.

Où pourra-ton te voir en live prochainement ?

Les prochaines conférences auront lieu à l’Aéronef à Lille, Au transbordeur à Lyon ou encore au Macki festival à Carrières-sur-Seine. Et avec le Schmirr Institute pour Zone Disco Autonome dans le cadre de la carte blanche Simple Music Experience.

Tracklist:

Schnell Institute - Québéc Tape #0471b
Wendy Carlos - Poem For Bali
violent quand on aime - Les Jardins du Mépris
Borghesia - Graffiti No 1
2030 - Lost Memories
Voiron - Reaction Voiron
Aquarian - QTT1
Hajj - The Dryeur
Pierre Henri - V :Séquence 19 : Cataclysmes IV
Renart - Contine du Passé-Futur
Renart - Acid Trap
Renart - Le Piège de Circé
Buzum - Rundgang um die transzendentale Saule der Singularitat
Centre Européen de Recherche Pour l'Efficacité Personnelle - Programme Subliminal