Nicolas Jaar avait surpris du monde il y a deux semaines avec la création de The Network, une webradio née des cendres de son label Other People. On découvrait sur les différentes fréquences des projets cachés du passé, ou de potentiels projets futurs, mais aussi de nombreuses expériences sonores qui sortaient du contexte musical.

Aujourd'hui, sur la fréquence 333 de The Network, le nouvel album de Nicolas Jaar est disponible en écoute libre. À l'heure où nous écrivons ce texte, nous le parcourons tranquillement. Le mieux reste de le découvrir par vous-même. Une chose est sûre, c'est un Jaar proche de ses collaborations avec Dave Harrington que l'on retrouve. 

Sirens mélange plusieurs genres avec virtuosité – rappelant les belles années de la musique psychédélique à la Pink Floyd. Dans une atmosphère lounge ou plus dance, la musique électronique rencontre la pop de bon goût, le rock anglais et la musique latine, avec des pistes vocales dans lesquelles Nicolas Jaar exprime tous ses talents de chanteur. Sa voix s'efface à certains moments, pour laisser place à des déroulés instrumentaux pleins d'imagination. 

Encore une fois, le producteur d'origine chilienne expérimente et s'en donne à coeur joie. Avec les souvenirs de la tournée de Darkside en 2013, et l'écoute de ce nouveau maxi, on essaie d'imaginer à quoi ressembleront ses prochains concerts en France. Et nos yeux brillent.

Cliquez ici pour écouter Sirens, le nouvel album de Nicolas Jaar.