Quand on parle de musique électronique analogique, Paul Birken se pose là. En fait, Birken a toujours été là, que ce soit en techno, acid, bass music ou dans des choses plus abstraites (expérimental, bande originale...). Depuis la seconde moitié des années 90, ce mec de Minneapolis en a toujours fait qu'à sa tête, posant dessus une casquette d'informaticien le jour et de savant fou des machines la nuit. Un travail qui lui garantit une totale liberté artistique : "La façon dont je pense ma musique et les affaires ne me permettraient pas d’en vivre, je n’ai donc jamais poursuivi dans cette voie" confiait-il à Phonographe dans une interview l'année dernière.

Profil atypique, musique atypique. Pendant que d'autres déménagent à Berlin et aplatissent leurs divagations artistiques par de longs kilomètres de bitume, Birken, même après 20 ans de carrière, conserve intacte sa folie créatrice, allant au bout de chacun de ses délires. Ce n'est pas uniquement la section rythmique protéiforme de ses tracks qui les traduit. Il s'agit aussi d'une question de ressenti quand, une fois que retentit le kick, l'énergie qui se dégage ne vous lâche plus, venimeuse, acérée.

Alors, quand le kid électronique de Minneapolis débarque sur le label français spécialiste de ces genres, Tripalium, pour un remix de l'artiste écossais Dave Tarrida (Tresor, Nachtstrom Schallplatten, figure de la scène wonky techno des années 90), se ruer sur le bouton "play" est la seule chose à faire.

Note d'intention de Paul Birken au sujet de son remix :

Une fois reçu le fichier de Dave Tarrida pour son projet sur Tripalium et préparé mes machines dans mon studio, je me suis aperçu que Zeke (Acidlab Drumatix) manquait à l'appel. Je suis sorti voir où il pouvait bien être. Je n'ai remarqué le van sans fenêtre que lorsqu'il se gara à côté de moi et que la porte coulissante s'ouvrit. Un sac m'atterrit sur la tête et on me jeta dans le van en même temps qu'il démarra en trombe. Je ne m'étalerai pas sur ce qu'il se passa durant les 24 heures suivantes, mais j'ai laissé quelques indices de cette expérience dans le remix que j'ai renvoyé.

Dave Tarrida - Shut Down EP, inclus le remix de Paul Birken, le 15 septembre sur Tripalium Rave Series