Un set hip-hop dans un festival techno ? Ça a dû énerver pas mal de puristes, mais pour les mélomanes, ce fut un réel plaisir. Les musiques électroniques et hip-hop ont toujours été liées (lire cette interview d'Egyptian Lover pour définitivement s'en convaincre), et Detroit, ville d'origine de Robert Hood, est aussi l'une des places fortes du hip-hop américain (J Dilla, Royce da 5'9", Xzibit, Eminem…). 

C'était donc bien inspiré de la part de Brice Coudert, DA du Weather, que d'inviter Mr. Robert à renouer ce lien par une programmation aussi symbolique. Et aussi parce que la sélection de Robert Hood, amateur de hip-hop old school, fut impeccable, faisant défiler les gros classiques, de Nas à Mobb Deep en passant par Ol' Dirty Bastard ou Lil Kim. 

Cette initiative est arrivé presque par hasard, nous expliquait il y a quelques mois Brice Coudert. "On a fait jouer Robert Hood au dernier Weather Winter. Après son set, lui et moi avons eu une longue discussion à propos du hip-hop et du rap des années 90... à l'issue de laquelle on a parlé de le faire venir à Concrete pour un set 100% hip-hop. Finalement, j'ai préféré l'inviter pour le Weather, il s'est souvenu de sa "promesse" quand je l'ai rappelé et ça s'est fait très naturellement. Il ne faut pas oublier qu'au sein d'Underground Resistance, c'était lui le MC, celui qui tenait le micro."

Robert Hood a mis le set en ligne sur son SoundCloud. Faites-vous plaisir.