Pour les retardataires qui auraient loupé les deux premiers épisodes, on recontextualise : Noël 2014, en plein enregistrement de son album 7, le cœur froid comme l'hiver, Paul K ressent le besoin de faire une pause. Il a plutôt la tête dans ses souvenirs de jeunesse, ceux où, encore ado, il débarque tout juste à Berlin, à l'époque où il retrouvait ses potes chaque samedi soir pour écouter religieusement la radio DT 64.

Vint-cinq ans plus tard, Paul K entame une grosse session de recherche pour se replonger dans les disques à la saveur particulièrement euphorique joués sur les ondes de la station est-allemande entre 1990 et 1993. Pendant 18 mois, il collecte plus de 5 000 morceaux sur YouTube, les édite, les mixe, avant de partager le résultat en trois parties cet été. Une démarche inattendue de la part d'un artiste qui ne joue que ses propres morceaux depuis 1998, et que Rolling Stone qualifiait encore il y a quelques jours – à juste titre – de superstar de la techno.

   A lire également
Paul Kalkbrenner lâche un nouveau mix de tueries acid, techno et house pré-1993

Dans l'interview qu'il donne au magazine américain, Paul Kalkbrenner explique pourquoi avoir uniquement choisi des morceaux pré-1993 pour cette trilogie : « Il y a eu d'autres bons disques de techno qui ont été produits depuis, mais ce charme, je ne peux pas mettre de mots dessus, c'est impossible. A travers les imperfections qu'il y a dans la production de ces morceaux, tu peux entendre que les artistes faisaient juste ça pour s'éclater. »

Les mix ne seront pas commercialisés, ils se téléchargent et s'écoutent en streaming sur SoundCloud. Paul K a même pris le soin de détailler la tracklist en commentaires sur la timeline SoundCloud. Enjoy !