Ce n’est pas seulement parce qu’il est le fils de Marco Trani, célèbre DJ garage house italien tristement disparu en 2013, que le jeune Mattia Trani représente aujourd’hui l’une des valeurs les plus sûres de son pays. C’est aussi que le boss du label Pushmaster Discs a l’air d’avoir autant Detroit dans la peau que Derrick May ou Jeff Mills.

On retrouve étonnamment dans ses productions tout l’esprit et la technique de ces références, leur goût pour le futur, les voyages astraux et la technologie comme leur attachement à raconter ces thèmes avec toute la soul et le groove caractéristiques de la cité industrielle du Michigan. Avec cette touche en plus, celle d’une jeunesse qui a aussi bien digéré les codes de la techno que de la jungle ou l’ambient. Le résultat est remarquable et l’artiste à suivre de près.



Après ce portrait publié dans notre numéro de juin (en kiosque actuellement), Mattia Trani nous fait le plaisir de nous offrir cet excellent mix d’une heure qui allie, comme savent si bien le faire les Anciens, une froide electro à toute la musicalité et la soul de Detroit. Avec la fraîcheur d’un jeune homme du XXIe siècle. On espère recroiser sa route, et cette fois sur nos dancefloors.

Tracklist

1. Andrea - Inputmode (Iliantape)
2. Steffi - Everyday Objects (Ostgut Ton)
3. Robert Hood - Lockers (Dekmantel)
4. Grienkho - Ronny Transistor! (Sorryforthis)
5. Outlander - Vamp (R&S)
6. Savas Pascalidis - Moving Waves (Sweatshop)
7. Drafted - Frequency Graven (Balans)
8. Emmanuel - Exhibition (Arts)
9. Pulse One - Me (Natch)
10. Jeff Mills - Life Cycle (Axis)
11. Max Durante - Human Rage (Sonic groove)
12. Philippe Petit - Brave (Decision making theory)
13. Simple & Thigpen - Lickin Peanut Butter (Ilian Tape)