Les compilations du label rémois sont souvent attendues de pied ferme par tout amateur de douceurs électroniques. Dream Koala y est passé, Sicaa y est toujours, la maison Highlife en aura sorti trois en cinq années, toutes plus appréciables les unes que les autres, lorsque le soleil est à son zénith ou quand il va s'éteindre dans la mer à l'horizon.

Pour Chimique, la dernière compilation prévue pour le vendredi 29 avril, le label a fait l'appel : Sicaa, Puzupuzu, Remo, Cyané (prod by le Mexicain Cubenx), Lophide et d'autres artistes, majoritairement français, qui donnent dans le future beat et l'electronica. On va se chercher un mojito et on s'écoute l'intégralité juste ici, le tout accompagné d'une petite interview du fondateur, Étienne Bouzy :

Highlife Recordings, c'est quoi au juste ?

J'ai fondé Highlife Recordings en décembre 2011 après un voyage en Thaïlande de deux mois. Aujourd’hui, le label entre dans sa cinquième année d'existence, avec 19 sorties au compteur. Et je m’occupe essentiellement du groupe Remo et de Puzupuzu, qui viennent, quant à eux, d'intégrer le label cette année et qui sont également basés à Reims. J'ai lancé tout ça au beau milieu de la crise du disque, mais le label a aujourd'hui trouvé sa place, comme de nombreux autres “petits” labels indépendants. Il permet à des artistes dotés d'une vision très personnelle de la musique – et dont le spectre s'étend de l'electronica au future beats ou encore à la chillwave – d'être soutenus et développés dans un milieu musical réputé difficile.

L’idée derrière cette compilation ?


Un an après la sortie de notre deuxième compilation, Disappear Plastic World, j'avais très envie de réitérer la chose. Je pense en produire une par an. L'intention étant surtout de mettre en valeur la scène future beats française sur chacune de nos compiles. Cette scène est de plus en plus présente et nous sommes l'un des labels qui se doit de la représenter au mieux.




Qui sont ces artistes pour toi ?

Naturellement, je sélectionne toujours quelques artistes signés sur le label et je demande aussi à des amis artistes/musiciens plus ou moins proches de Highlife de participer. Mais c'est surtout des morceaux sélectionnés au coup de cœur, c'est le cas par exemple de DAYKODA qui m'a envoyé des titres via SoundCloud quelques jours avant que je transfère les morceaux au mastering. J'ai de suite accroché et son style collait parfaitement avec le reste de la sélection ! Parfois, c'est aussi simple que ça.

VA – Compilation Chimique, sortie le vendredi 29 avril sur Highlife Recordings