Sortie sur le sous-label de Tripalium, Digital Mutant Series, Some Like It Rough est une compilation intense, surprenante et tout aussi efficace que sa grande sœur, Some Like It Raw. Elle comprend 14 tracks de 14 (bien) différents artistes français, et va de la dystopie techno à de brefs moments de mélodie, de l’ambient profond à l’acid brut, du vocal du king of pop par Di Cristo aux samples d'une panoplie d'objets métalliques par UVB 76.

    A écouter également
[FREE TRAX] Frarnce : techno corrosive sur Tripalium Records

Objet symbolique d'une scène industrielle française qui monte en puissance, ou bien parait-il en pleine mutation, la compile nous fait rentrer dans un monde technoïde aussi déformé que celui d’Angleterre, aussi froid que celui de Berlin. Dès le premier kick, nous tombons dans une cave de synthés spectraux et murmures mentaux de bruit blanc, pris au piège par une équipe spécialisée dans le noise : Coldgeist, Isidore, Stego, Gakona, K21, UVB 76, Ambre, Di Cristo, Verset Zero, Fulgent, Jaquarius, Yan Kaylen, Morphoex, Somaticae.

Depuis sa première sortie en 2014, Tripalium ne se contente pas de sortir qu'un seul style de musique : sur le prochain disque qu'il nous prépare, un split EP de deux autres jeunes producteurs français à sortir le 27 mai, le label frappera de son empreinte acid avec sa sub-division Acid Avengers. Sur la face A, Voiron, un nom que vous reconnaitrez peut-être des releases Cracki ou Rave or Die, proposera des rythmes sans pitié, tandis que sur la face B, Botine offrira une "acid sensible", selon ses propres mots.