Alors qu'à Mexico City la culture club peine toujours à s'imposer, certains acteurs de la scène électronique mexicaine bataillent pour que survive cette flammèche électro qui s'est allumée vers la fin des années 90. Sur le site de Trax, vous pouviez écouter LAO du collectif NAAFI et alumni de la RBMA, rêver devant le jeune festival Comunite posé dans une ancienne cité Maya à Tulum, qui accouchait après sa première édition de sa division label Comunite Records, orientée microhouse.

    À lire également
Interview de Soul Of Hex

Côté deep house, le Mexique n'est pas en reste avec les deux frères de Soul of Hex (récemment devenu le projet solo de Gerardo Cedillo), aussi à l'aise à domicile qu'à l'extérieur. On compte des tracks signés sur Faces, le label de Pablo Valentino (aux côtés notamment de S3A), celui de Jimpster (Freerange) ou sur leur propre structure CVMR (Cobra Voyage Mexico Records), également dirigée par Juan Del Valle, programmateur du Mañana Festival de Cuba et créateur du… Comunite Festival.

Ici, Gerardo nous a préparé un mix d'une heure. Ne vous attendez pas à entendre du guitarrón ou tout autre instrument typique du Mexique, mais bien de la house, deep house, une pincée de disco et de funk, ainsi qu'un clin d'œil à l'une des influences majeures de la dance music, Prince.

Retrouvez Soul of Hex pour la première fois en tournée mondiale :

Soul Of Hex