Photo en Une : ©DR

Un son brut, mêlant racines jungle et aspérités industrielles, des impulsions acid sous les vocaux UK garage, une balle ravy taillée pour le dancefloor… Mella Dee, l’un des artistes à suivre du magazine Trax d’avril, en kiosque actuellement, nous précise ce qu’il se passe dans son arrière-cuisine.

“J’ai eu envie de mélanger le son dubstep, garage, house, avec ce d’où je viens, de la drum’n’bass, du breakbeat, du UK hardcore”, se souvient celui qui traînait devant les enceintes des raves anglaises des DMZ ou Digital Mystikz dès 18 19 ans, “entre Sheffield et Leeds, où beaucoup de rave étaient hardcore et happy hardcore.” Avant de commencer à mixer, d’abord, puis à “expérimenter pour faire [son] propre son.”

"Maintenant, le public et les bookers techno s’ouvrent de plus en plus. Le mélange hardcore, rave et techno, ça accroche les oreilles des gens."

On doit son incursion en France au label [re]sources, qui lui a confié le très bon remix du morceau Antimatiere de son artiste Hybu, il y a une bonne année. Depuis, sa méthode de production n’a pas changé. “Tout analogique” : un clone de la TB-303, une TR-909, un vieux séquenceur. “J’utilise des machines, jusque parce que j’ai plus de plaisir à travailler de cette façon”, explique-t-il.

Si mêler plusieurs influences dénotent quelque peu dans le paysage techno actuel, il se dit ravi de voir s’ouvrir les portes des line-up européens. “Ce type de croisement était encore assez rare il y a quelques années, les gens ont mis du temps à apprécier. Maintenant, le public et les bookers techno s’ouvrent de plus en plus. Le mélange hardcore, rave et techno, ça accroche les oreilles des gens.” Ses morceaux ne devraient en effet pas dépareiller sur un line-up techno indus sous hangar sombre. Amis orgas, il est grand temps de lui faire une place.

mella dee

Tracklist de Deep Soul EP, le 15 avril sur DEXT Recordings

1. Mella Dee – Deep Soul
2. Mella Dee – Universal
3. Mella Dee – Deep Soul (Endian Remix)
4. Mella Dee - Circular