Photo en Une : © Tea Guarascio

Le producteur italien a également tenu a écrire quelques mots de présentation, que voici :

J'ai été un énorme fan de ce genre de musique par le passé. C'est un style principalement basé sur le sampling et qui a apporté une bouffée d'air frais à la pop des années 90, bien que cette période musicale n'ait malheureusement duré que très peu de temps.

J'ai toujours été attiré par ce style dans lequel on retrouve plusieurs genres musicaux tels le reggae, la dub, le jazz ou encore le funk. C'est pourquoi j'ai délibérément pris le parti de distiller ce style dans mon nouvel album Omonimo. Ma collaboration avec Antonello Salis, unie à la romance que dégage le son du piano, m'a emmené à réaliser ce bref hommage au trip-hop mélangé à ma vision de la techno. Voici quelques-uns des albums qui m'ont le plus influencé :

Massive Attack — Protection

Protection est un album qui a transformé ma manière de penser la musique, dans la mesure où c'est l'un des premiers travaux dans lequel musiques électroniques et pop s'entremêlent gracieusement, remplaçant les instruments traditionnels par les techniques dites de “sampling”. Je me rappelle encore de la première fois que j'ai écouté Protection sur mon walkman à cassette, le son m'avait mis une vraie claque. C'est un bel album, jusque dans ses moindres recoins. Je crois que cet album sonne parfaitement, et je l'utilise encore pour tester certains sound systems. Malheureusement, il termine avec une cover de “Light My Fire” des Doors… ce qui de mon point de vue n'a rien à voir avec le reste de l'œuvre.

“Protection is an album that has changed my way of thinking on music as this was one of the first works in which electronic music has entered elegantly in pop music, replacing traditional musical instruments with the technic of “sampling”. Still I remember the first time I heard Protection with a Walkman cassette player and I was shocked about the sound, it is an album beautiful in every part. I believe that this album sounds perfectly and I still use it for test some sound systems. Unfortunately, this album ends with a cover of “Light My fire” by Doors… that from my point of view has nothing to do with the rest of the work.”


Massive Attack - Protection (Cover)

Portishead — Dummy

C'est aussi un album où chaque chose est à la bonne place, il est beau du début à la fin. C'est sur la dernière piste que l'on retrouve “Glory Box”, né d'un sample de “Ike's Rap II” de Isaac Hayes, lui-même provenant d'une ligne de basse de la chanson “Daydream” du groupe Wallace Collection. Un sample que l'on retrouve également dans le titre de Tricky “Hell Is Around The Corner” sur son album Maxinquaye.

“Also this is an album where all things are in the right place, beautiful from beginning to end. And is on the last track that we can find “Glory Box” born from a samples of Isaac Hayes “Ike's Rap 2” which comes from a bass-line of Wallace collection’s “Daydream” and which has been used also by Tricky on “Hell is around the corner” contained in Maxinquaye.”


Portishead - Dummy (Cover)

Björk — Homogenic

Un album extra. Une collaboration entre des pontes, Björk, Tricky et Howie B, avec une incroyable version de “All Is Full of Love”, qui fait de cet album l'un de mes préférés.

“Top album, a collaboration between masters, Björk, Tricky and Howie B with an amazing version of “All is full of love” make this one of my preferred trip hop album.”


Björk - Homogenic (Cover)

Tricky — Maxinquaye

L'un des meilleurs albums de trip-hop “sombre”.

“One of the best “dark” trip hop album.”


Tricky - Maxinquaye (Cover)

Morcheeba — Big Calm

Encore une perle…

“Another pearl…”


Morcheeba - Big Calm (Cover)

Massive Attack — Blue Lines

Je tiens juste à citer le track “Safe From Harm”, réalisé à partir des samples de la ligne de basse de “Stratus” du batteur Billy Cobham (avec lequel Antonello Salis a joué il y a quelques années) et de quelques parties de “Chameleon” d'Herbie Hancock. Tous deux sont de grands jazzmen.

“Just to name the track “Safe from Harm” made with the sample of the bass line of “Stratus" by the drummer Billy Cobham (with whom Antonello Salis has played few years ago) and some parts of “Chameleon” by Herbie Hancock, two great jazz artists.”


Blue line - Massive Attack (Cover)

Massive Attack — Mezzanine

Le meilleur ! Comment l'oublier… je ne peux que dire : “brillant” d'un bout à l'autre.

“The best one ! How could I forget it… I can only say “brilliant” throughout.”


Mezzanine - Massive Attack (Cover)

DJ-Kicks — Kruder & Dorfmeister

Ici le son commence à changer. N'appartenant pas au mouvement pop, ce duo a changé la manière de faire de la musique trip-hop, et les DJ's ont commencé à jouer leurs tracks partout. Si je me souviens bien, leur style était appelé “downbeat” et c'est un genre musical que j'aime encore beaucoup, car il te permet de doubler rythmiquement en gardant le rythme du track plus lent, créant ainsi des rythmiques complexes.

“Here the sound begins to change, not related to Pop music, this duo has changed the concept of making trip hop music, DJs began playing their tracks everywhere, if I remember well it was called “downbeat” and this is a musical style of which I'm still loving as it allows you to double rhythmically also keeping a slower pace of the track thus creating complex rhythmic.”


Kruder & Dorfmeister - DJ-Kicks (Cover)

DJ Krush - Jaku

L'un des meilleurs producteurs du Japon, avec l'un des meilleurs albums de ce temps.

“From Japan one of the best producer with one of the best album of that period.”


DJ Krush - Jaku (Cover)


Tosca - Suzuki

Une superbe sortie qui correspond au deuxième projet de Dorfmeister (Tosca), né d'une collaboration avec Ruper Huber.

“A great release for the second project of Dorfmeister (Tosca) born in collaboration with Rupert Huber.”


Tosca - Suzuki (Cover)

Peace Orchestra - Peace Orchestra

Et bien sûr le projet solo de Peter Kruger, incontournable !!!

“And of course the solo project of Peter Kruger, amazing !!!"


Peace Orchestra - Peace Orchestra (Cover)