Star Wars Headspace est le nom de l'album collector que tout le monde s'arrachera sans doute d'ici peu. Un projet produit par le légendaire producteur Rick Rubin. Cet homme de l'ombre au look de Robinson — proche de Jay-Z et d'Eminem comme de Metallica — est peut-être inconnu à vos yeux mais pas à vos oreilles. Fondateur du label Def Jam, Rubin est un vrai monstre de la production et rares sont les albums qu'il ait produit n'ayant pas rencontré de succès populaire et critique. Parmi ses plus gros succès : les premiers albums de Run D.M.C, The Black Album de Jay-Z, Bailbreaker d'AC/DC, 21 d'Adele, FutureSex/LoveSounds de Justin Timberlake ou encore le très bon Yeezus de Kanye West. 

Notre producteur dont le talent n'est plus à prouver a donc été contacté par Hollywood Records l'année dernière. Il s'est alors vu attribuer la mission de créer un album de musique électronique inspiré de l'univers de Star Wars. Le challenge était de nourrir les morceaux d'effets et des samples piochés directement dans les films. Rick Rubin s'est entouré de ceux qu'il considère comme les meilleurs de la scène électronique actuelle, prenant bien soin de représenter ses différentes influences. Quelques mois plus tard, Star Wars Headspace est là : une compilation en 15 titres qui réunit Star Wars, techno, house, french touch, EDM, hip-hop, etc.

Les trois premiers extraits sont apparus hier sur iMusic. Le premier est un morceau trap, "Cantina Boys" de Baauer. Il nous transporte dans l'univers de la saga en samplant le cri de Chewbacca et la respiration de Dark Vador. Ensuite, Flying Lotus — qui a annoncé hier la sortie prochaine d'un nouvel album — propose "R2 Where R U", un morceau plus posé, qui ravira les fans avec ses samples robotiques.  

Le dernier morceau a avoir été révélé hier est aussi celui qui reçoit toutes nos faveurs. Réalisé par Rick Rubin lui-même, "NR-G7" n'a tout simplement rien à voir avec les deux autres extraits. Résolument techno, il met l'accent sur un beat bien plus sombre et entraînant. À mesure que le son avance, des mélodies spatiales apparaissent, puis s'intensifient, avant de se mêler dans une envolée house étendue tout au long de la dernière minute. Le talent de Rick Rubin, en cinq minutes. 

Vous retrouverez dans la compilation complète des titres de Bonobo, de Rustie, mais aussi du duo aux productions sombres, Röyksopp ; du producteur house légendaire Claude Vonstroke ; d'Attlas, le protégé de Deadmau5 ; de la nouvelle pointure de la production hip-hop, Shlohmo ; de notre Breakbot national et, des incontournables actuels de la scène EDM que sont Kaskade, GTA, Troyboi, A-Trak et Galantis.

Si Star Wars Headspace est une surprise de taille, son lien avec l'univers de George Lucas ne nécessite aucune explication et il semble que pour une fois, les fans n'auront rien à redire sur ce projet. La sortie digitale est prévue pour le 19 février ; le disque verra le jour un mois plus tard. En attendant, voilà le joli morceau teasé par Royksopp :

Tracklist :

1. C-3P0’s Plight - Kaskade
2. Help Me! - GTA
3. Force - TroyBoi
4. Cantina Boys - Baauer
5. Jabba Flow: Rick Rubin Re-Work (feat. A-Trak) - Shag Kava
6. R2 Knows (feat. Barry Drift) - Claude VonStroke
7. NR-G7 - Rick Rubin
8. Ghomrassen - Bonobo
9. Bounty Hunters - Röyksopp
10. Sunset Over Manaan - ATTLAS
11. R2 Where R U? - Flying Lotus
12. Druid Caravan of Smoke - Shlohmo
13. EWOK PUMPP - Rustie
14. Scruffy-Looking Nerfherder - Galantis
15. Star Tripper - Breakbot

Vous pouvez pré-commander Star Wars Headspace ici.

EDIT 22/02/2016 :

L'album est désormais disponible, en full stream sur la page Soundcloud du label Hollywood Records. On ne vous conseillera que trop de démarrer l'écoute au sixième morceau : la première réussite de l'album, signée par Claude VonStroke. Son morceau et ceux de Rick Rubin, Röyksopp, Shlohmo et FlyLo semblent rendre le meilleur hommage à la saga, tout en synthétisant les différentes émotions que la musique électronique peut transmettre. Le track d'ATTLAS est une bonne surprise, et celui de Breakbot clôt l'album à merveille, dans une ambiance funky galactique, après une longue intro toute en mélodies tirées de la bande-originale des films.