Photo en Une : Jacob Khrist

1/ Loya :

Loya est un artiste d’origine réunionnaise que l'on a découvert lors de notre passage au festival Les Electropicales. Ses productions, véritable fusion entre musique électronique et maloya, la musique traditionnelle de l'île, nous ont convaincus de signer son 1er EP, qui sortira fin mars sur notre label. Ce métissage inédit apporte un vent de fraicheur dans le paysage électronique français. Vous aurez d'ailleurs l'opportunité de découvrir l'artiste en live à l'occasion de notre carte blanche à la Gaîté Lyrique, qui aura lieu du 28 au 31 janvier.


2/ Blip Discs (O'Flynn & Tom Blip) :

Véritable sensation ayant reçu les hommages des icônes de l'underground dance anglais, de Ben UFO à Gilles Peterson, les deux références du label Blip Discs s'arrachent déjà à prix d'or. Couronnés maîtres des "percussive workouts", Tom Blip et O'Flynn puisent dans les rythmes afro-cubains pour produire une musique qui s'envisage comme un trait d'union entre les jams cosmiques de Joe Claussell et la bass music d'un Addison Groove. On a choisi le morceau "Wrong Guanco" de Tom Blip, mais les quatre morceaux du label sont indispensables. Un extrait de leur prochaine sortie, joué dans l'émission Rinse de James Blake, est déjà en écoute sur leur soundcloud. On guette avec impatience leur prochain disque !


3/ Tim Karbon :

Tim, c'est un copain. Un authentique mec de Montreuil qui a découvert les musiques africaines bien avant nous, un batteur génial et une véritable encyclopédie de la musique, du post-rock de Tortoise à la techno de Patricia en passant par le gros free jazz qui suinte, il est incollable ! Il a déjà sorti deux morceaux sur le label Vox Populi Records et vient tout juste de signer un remix sur notre dernier EP. Il trouve progressivement sa voix : une base house, des patterns rythmiques plutôt originaux, des effets subtilement dosés et un groove bien réfléchi. Son premier EP sort cette année, à surveiller de près.

4/ DJ Dotorado :

Découverte de l'année 2015, Dotorado est un adolescent portugais qui a surpris et conquis la scène afro-house mondiale. Tout juste âgé de 16 ans, il produit le morceau "African Scream" qui atteint en un rien de temps le statut d'hymne dans les clubs de la diaspora africaine partout dans le monde. Véritable phémonène poussé par internet, ce succès est aussi local, puisque le morceau passe en boucle dans les clubs de Lisbonne et résonne dans les portables des jeunes de la capitale portugaise. Il est ensuite repéré par Enchufada, le label de Branko, véritable étendard de la scène luso-house aux côtés de Principe Discos. Valdano António Mateus da Silva (de son vrai nom) a encore une marge de progression énorme et de nombreuses démos qu'il compose seul ou avec son crew, Mambos da Casa Produções. A suivre, donc.


5/ Lechuga Zafiro :

Pablo aka Lechuga Zafiro, c'est un producteur uruguayen qu'on a découvert dès les débuts de Mawimbi grâce à un EP sur Comeme, le label de Matias Aguayo. On l'a ensuite contacté pour faire un morceau pour notre première compilation. Il nous a envoyé "Tambores Escondidos", un morceau tout en rebondissements sur lequel il utilise des enregistrements de percussions candomble, qui est le rythme des descendants d'esclaves africains en Uruguay. Il a depuis co-fondé le label Salviatek aux côtés de Pobvio, sur lequel il a sorti son 1er EP. Il est aussi très proche des mexicains de NAAFI, qu'on vous conseille de surveiller de très près - même si le crew a complètement explosé en 2015. Bref, on vous conseille d'écouter ses morceaux et ses mixes pour vous convaincre que le futur de la musique électronique se joue clairement au sud de l'équateur. 


+ Bonus :
Clap Clap.

Difficile de dire qu'il s'agit d'un newcomer puisque c'est en 2013 que l'italien hyperactif Cristiano Crisci, producteur de longue date sous de nombreux alias, lance son projet Clap Clap. S'appuyant sur une recherche méticuleuse de samples issus de nombreuses traditions musicales africaines, Clap Clap produit une musique largement inspirée du footwork de Chicago, éclectique, percussive, reconnaissable entre mille. Si nous avons choisi de l'inclure dans cette liste, c'est parce qu'il semble bien parti pour faire à nouveau parler de lui en 2016. Au travail sur un nouvel opus à paraitre sur Black Acre, il a également (selon nos informations) participé au nouvel album d'un très grand artiste de musique pop que nous connaissons tous, à paraître prochainement...

Mawimbi vient en outre de sortir un nouvel EP dont on vous conseille vivement l'écoute, et ça se passe à cette adresse, ou pour les plus paresseux, sur ce player :

Conquis ? Mawimbi sera à la Paris Musique Club à La Gaîté Lyrique à travers une carte blanche d'une durée de quatre jours. Rendez-vous du 28 au 31 janvier pour 4 jours de live, dj sets, projections, rencontres et ateliers pour les petits et les grands. Plus d'infos par ici