Encore un enfant prodige du beatmaking nantais – berceau décidément fertile – Skence livre un premier album époustouflant, Home. Après avoir voyagé dans son premier maxi, blindé de percussions brésiliennes et africaines mêlées à son beat hip-hop glitchy si particulier, Skence déclare ici son amour à sa ville d’origine.

Cette figure de la “ouest côte”, sinoque du sampler, a en toute logique tapé dans l'oreille du label français Nowadays (Fakear, Yann Kesz, La Fine Equipe...), qui prouve une fois de plus son flair imparable. Fan de DJ Krush et FlyLo – et ça se sent – Skence vient d'abord de l’univers de la free party. Et même si son cœur bat plus fort pour le hip-hop (abstract de préférence) “il garde toujours un pied dans la techno”.


A lire également
[ITW] C'est quoi ton blaze ? Skence

Skence

Ultra-exigeant avec lui-même, le producteur a le sentiment “d’avoir enfin trouvé sa patte” et on est plutôt d'accord. Parmi le torrent d’influences qui l'ont nourri – entre les monuments susnommés, Dave Tipper ou encore Onra – Skence s'est frayé un chemin tout personnel en évitant l'écueil de la pâle copie. Il y a fort à parier que ce premier album marque le début d'une belle carrière.

Home sortira demain sur Nowadays Records. 
Achetez-le ici :