Richard D. James ne cesse de lever le voile sur une partie (immergée) de son répertoire, constituée de fragments Soundcloud, semblables à des extraits inachevés, à des titres exclus du tracklist de ses EPs et de plus longs formats. Au mépris de certaines compositions, au potentiel limité, en dépit d'une profonde lassitude, nous découvrons avec joie (non feinte) la révision du "Avril 14th" de l'artiste britannique, pierre angulaire de l'album Drukqs et point culminant de sa discographie – et ce malgré son accessibilité. 

La seconde version du titre ("avril altdelay") pourrait constituer l'un des bonus potentiels des Selected Ambient Works, tant sa nature – irréelle, fantomatique, tout en latence – reflète les composants des premiers essais de Richard D. James, dont jaillissent une pensée et des sentiments analogues ; une nostalgie profonde, accentuée par la mésestime de soi et le sentiment de fatalité. 



AFX publiait "Th1 [evnslower]" à la suite, une version lente de "th1[slo]", elle-même engendrée par le ralentissement de "th1". Ce nouvel extrait évoque les compositions mortifères de Badalamenti (Mulholland Drive, Blue Velvet, Lost Highway), constitue le prolongement de "avril altdelay". Sans omettre le remix de Street-Side-Boyz ("I Want To Be With You"), dévoilé courant octobre et retirée depuis du compte Soundcloud de RDJ, le back catalogue du producteur britannique pourrait constituer, tout bien considéré, une source intarissable d'inspiration et d'égaiement.