C'est vrai ça, il y a des collectifs de free party qui s'expriment tous les weekends et aucun podcast sur Trax ? Pour ce premier jet, on laisse la parole au sound system sudiste Metek. Activistes depuis 20 ans, les Metek ont gardé un pied dans la teuf et mis l'autre en direction d'une professionnalisation aujourd'hui bien en place.

"Cela fait plaisir de voir que plus de vingt ans après la naissance de cette contre-culture, de nombreux collectif naissent et continuent cette aventure", s'enthousiasme Ben, l'un des membres fondateurs. "Il y encore de très belles fêtes !! Le weekend dernier, je suis allé jouer dans une free en plein Marseille. C’était magique, l’impression d’un voyage dans le temps … La manifestation de contestation du 15 août vers Béziers est le signe que ce mouvement ne cessera d’exister et se perpétue. Qu’il est riche de nombreux talents et que l’État doit maintenant s’engager dans une voie moins répressive."

Aux Metek, on doit notamment à Marseille les soirées  hardcore - hardtek - tribe - etc. RAVE (la prochaine le 3 octobre aux Docks des Suds), les Tapage Nocture ou encore DistroPunX. Avec un haut niveau de prog et d'orga, puisque pour la prochaine RAVE, outre des invités de très haut niveau (Adam X, Micropoint Live,  Neil Landstrumm, Tieum ou les crews Narkotek, SP23 ou Okupe), l'équipe assure toujours question scéno et spectacles pendant la soirée.

On n'oublie pas non plus que Metek est aussi un label qui a vu passer quelques jolis noms de la hardtek (FKY) et bien sûr les résidents Qix, Ben ou Zayonne. La prochaine sortie, "The Black Project", une série de quatre EPs hard tekno, acid et tribe à l'ancienne, en octobre. Le tout distribué comme il se doit par l'un des derniers shops parisiens du genre Toolbox.