Photo en Une : © Everpress, by Cory Edwards

Envie de soutenir ses labels préférés et de rafraîchir sa garde robe ? Everpress, le studio d'impression d'habits vient de dévoiler sa collection Highpass, en collaboration avec 85 labels et artistes indépendant.e.s. Parmi eux : R&S Records, Lone!K7 Records, Martyn, female:pressure, Lobster Theremin ou encore Lapalux.

« Dans notre équipe nous avons 4 DJ's, 3 producteurs et 2 patrons de label : la musique indépendante est en quelque sorte dans notre ADN » explique Michael Wilkin, le directeur marketing de la marque. Mais là où innove Everpress, c'est dans sa vision engagée à la fois envers les artistes mais aussi envers l'environnement. « Les labels et les artistes proposent de vendre les habits pendant une certaine période de temps (1 mois pour la collection Highpass) et une fois que la période est terminée, nous n'imprimons uniquement le nombre de T-shirt que nous avons vendu afin de limiter les déchets et les stocks », continue Michael. « La beauté du modèle de commande est que les artistes n'ont rien à payer. (...) Les labels et les producteurs ont fait suffisamment de profits grâce aux T-shirts, qu'ils ont pu financer leurs prochains vinyles, booker des DJ et payer des vols... Entendre ce genre d'histoire, et constater l'impact, c'est ce qui nous motive. »

   À lire également
Nike rend hommage aux disques vinyles avec sa nouvelle paire de Air Max 90

Everpress n'en est pas à son coup d'essai dans le monde de la musique électronique. Il ya quelques mois, le studio avait lancé une collection pour rendre hommage a Keith Flint, le leader de Prodigy décédé en mars dernier, pour soutenir une association de charité contre le suicide. Le prochain projet d'Everpress se déroulera durant le Disquaire Day, pour de nouvelles collaborations.

La collection est à retrouver à partir de 16 euros sur le site d'Everpress pendant encore 1 semaine à 20 jours. Au delà de ce délai, "si vous voulez acheter un T-shirt après la limite, envoyez un DM aux labels et faites leur savoir !" conclue Michael. 

Photos par Cory Edwards