Photo en Une : © D.R

Tout en appelant les autres pays européens à assouplir leur législation, le ministre de la Santé du Luxembourg vient d'annoncer que son pays était prêt à légaliser l'usage récréatif du cannabis. 

« Cette politique de répression des drogues que nous menons depuis 50 ans n'a pas fonctionné », a récemment confié Étienne Schneider au journal Politico. Son diagnostic : « Tout interdire ne fait que rendre la chose plus intéressante pour les jeunes...J'espère que chacun de nous va adopter une attitude plus ouverte à l'égard des drogues. »

   À lire également
Royaume-Uni : le cannabis devrait être légalisé d'ici 5 à 10 ans, selon plusieurs députés

Inédite en l'Europe, la proposition devrait être rendue sous sa forme finale avant la fin de l'année 2019. Et prévoit, au-delà de l'autorisation du cannabis thérapeutique effective depuis plusieurs années, que chaque citoyen majeur puisse acheter de l'herbe pour un usage récréatif d'ici 2021. Par ailleurs, précise le Guardian, cette loi signerait également la fin de la criminalisation de la consommation, y compris pour les citoyens mineurs, du moment que ces derniers ne se baladent pas avec 5 grammes ou plus sur eux. Le cas échéant, ces derniers « feraient face à de lourdes amendes ».

Si cette réforme, poussée par la coalition Libéraux-Sociaux-démocrates-Verts, est effectivement mise en place, le Luxembourg deviendra alors le premier État européen à sauter le pas. Et rejoindra ainsi l'Uruguay, le Canada et certains États américains. "Et les Pays-Bas ? " pourrait-on objecter. Contrairement aux idées reçues, la consommation et la vente de cannabis n'est en effet pas vraiment "légale" aux Pays-Bas – la destination favorite des amateurs de fumette – mais simplement tolérée. De nombreux coffee-shops continuent par ailleurs de se fournir sur le marché noir.