Photo en Une : Free Rubens

Selon un article publié par la chaine flamande VTM news, de nombreux bénévoles vendraient des stupéfiants sur le site du festival Tomorrowland

D'après l'article, ces derniers auraient avoué s'être inscrit au sein du plus grand festival EDM du monde dans ce seul et unique but. Et pour cause, les contrôles de sécurité à l'égard du staff y sont bien plus souples que pour les festivaliers. Une véritable aubaine pour les dealers.   

    À lire également
Tomorrowland : le materiel de camping abandonné par les festivaliers va être distribué à des réfugiés

Le festival n'a pas encore réagi à cette information, qui survient dans un contexte pour le moins tendu tendu. Un Indien de 27 ans est en effet décédé des suites d'un malaise lors du 2ème weekend du festival. Et si la cause n'est toujours pas clairement identifiée, la prise de stupéfiant serait envisagée par le parquet d'Anvers. Une piste confirmée par plusieurs médecins interrogés par Le Figaro, expliquant que des substances aux taux de concentration anormalement élevés circuleraient dans l'enceinte du festival.