Photo en Une : © Virgile Gesbert

En partenariat avec FILA

Le Macki Off est un rendez-vous. Un mois pile après le festival du même nom, c’est à un after tardif – et Ô combien festif – qu’invitent chaque année les équipes de Cracki et La Mamie's. Et comme à chaque fois, tout Paris s’y rejoint. Cette année, sans conteste, le record a été battu. 3 000 personnes (au moins) ont rejoint Bobigny ces 3 et 4 août derniers – dont beaucoup via les boat parties blindées depuis Paris – pour danser en tapant du pied dans l’herbe, et la tête dans les enceintes.

Il fallait voir le set de Bradley Zéro mettre tout le monde d’accord, avec ses placements de house music ultra quali, et s’arrêter une minute ou deux heures au stand de la friperie Ultra Violet y digger les meilleurs sapes du vintage parisien. Un peu plus tard, le mix entêtant de Belec préparait les plus téméraires au closing enflammé de La Mamie's et la bande de Cracki Records. Devant une prairie devenue noire de corps bougeant en rythme.

C’était l’occasion ou jamais d’inviter FILA à se joindre à la fête avec Trax pour une belle collab’ – et un joli shooting des dernières FILA Countdown – sur le plus gros dancefloor gratuit du Grand Paris. Avec nous, les fans de sapes Vincent, Laura, Priscilla, Warren et Raissa, modèles d’un jour qui se sont prêtés au jeu au milieu des danseurs. Quoi de plus naturel pour une marque qui a toujours joué de son image décontractée pour accompagner la mode et la fête avec ses sneakers, bananes, bobs cultes, comme des poissons dans l’eau dans un événement léché comme le Macki.

À voir en vidéo cette foule immense qui a submergé la prairie de Bobigny, avec nos comparses en vadrouille, parés pour déambuler, chiller et se laisser porter par les rythmes irrésistibles des sets au cœur du Macki Off. Sûrs qu’on les y retrouve l’année prochaine.