Le 28 septembre prochain, plusieurs associations du monde de la musique électronique s'uniront lors d'un hommage sobre et pacifique à Steve durant la prochaine la Techno Parade à Paris. La marche blanche qui ouvrira le cortège n'aura qu'un mot d'ordre : « plus jamais ça ! »

« À la base, la Techno Parade est une manifestation revendicative. C'est pour ça que nous voulons l'utiliser pour s'adresser à l'Etat et toutes les préfectures, déclare Tommy Vaudecrane président de Technopol. « C'est à l'État d'anticiper ce genre d'action, pour que plus jamais cela ne se reproduise. C'est l'État qui est responsable de ce drame. Il faut que les autorités prennent leurs responsabilités vis à vis de la mort de ce jeune ».

   À lire également
Jack Lang : "Jamais la fête de la musique ne devrait être endeuillée par la mort d'un jeune"

Steve, dont le corps à été retrouvé mardi dans la Loire après un mois de recherches infructueuses est désormais devenu pour Tommy Vaudecrane un "martyr" de la scène électronique. « La mort de Steve nous a poussé à nous réunir avec les associations. C'est quelque chose qu'on voulait faire depuis longtemps afin de dénoncer les violences policières, les arrêtés des préfectures, du danger qui nous menace et qui nous empêche de promouvoir la culture électronique. C'est horrible de devoir attendre que quelqu'un meurt pour qu'on nous entende ».

L'idée de cet hommage aurait germé naturellement dès lors que les membres du géant Technopol, de l'association Freeform et la Coordination Nationale des Sons (CNS) ont appris la mort de l'animateur de 24 ans. Le 28 septembre prochain, ils appellent le maximum de gens à les rejoindre avec des banderoles pour honorer la mémoire de Steve. « On a voulu rendre hommage à Steve de manière sobre et pacifique. Car la musique électronique est une musique pacifique. Et nous feront passer le message que ça ne passera plus. » conclue-t-il.