Photo en Une : © D.R


En cette matinée du 30 juillet 2019, le hip hop est en deuil. Beatmaker de génie et figure de la scène hip-hop instrumentale de Los Angeles, Ras G a quitté ce monde.

La nouvelle a été annoncé hier soir sur les réseaux sociaux de Brainfeeder, que Gregory Porter Jr co-fondait avec Flying Lotus en 2008. Dans un post Instagram, le label a confirmé le décès, arguant que l'artiste souffrait de multiples pathologies depuis le mois de décembre. Selon lui, une combinaison fatale entre pneumonie, hypothyroïdie, diabète et insuffisance cardiaque aurait vraisemblablement emporté le producteur.

Ayant grandi dans le quartier de South Central, Ras G commençait sa carrière en 2008 avec deux albums fondateurs, Beats of Mind et Ghetto Sci-fi, sortis sur le label Poo-Bah Records. De nombreux projets parus sur Brainfeeder, Dublab et Stones Throw lui donnaient rapidement un statut de référence de l'abstract hip hop, qu'il mélangeait habilement à ses influences free jazz et world music, revendiquant comme filiations artistiques principales les pionniers J Dilla, Pete Rock et DJ Spinna, mais aussi le prophète de l'afrofuturisme Sun Ra. Une influence qu'il cultivait également via son projet Ras G & the Afrikan Space Program, avec lequel il composait Stargate Music en 2018, son dernier effort à ce jour. Beats déconstruits, samples obscurs et ambiance psychédélique, telle était la recette d'un beat made in Ras G. 

Suite à l'annonce de son décès, les nombreux labels et artistes ayant collaboré avec Gregory Porter Jr au cours d'une trop courte, mais extrêmement productive carrière, ont exprimé leur tristesse et adressé leurs condoléances à la famille sur les réseaux sociaux, sans oublier de rendre hommage à ce musicien unanimement apprécié et encensé dans le milieu. « Ras G & The Afrikan Space Program est éternel. G vivait à bras le corps sa musique, avec une incroyable créativité. Cela fut un honneur de supporter ses aventures cosmiques. De Leimert Park à Saturne, et bien au-delà, on t'aime, Ras G », publiait en ce sens Leaving Records dans la soirée.