Photo en Une : © D.R

Les députés David Lammy du parti socialiste, Norman Lamb du parti libéral-démocrate et le député conservateur Jonathan Djanogly se sont récemment rendus au Canada dans le but de réaliser une étude sur le marché du cannabis. Ils estiment désormais que le Royaume-Uni devrait « légaliser la consommation de cannabis dans les 5 à 10 ans ». 

   À lire également
Une étude prouve que la dépendance au cannabis se soigne...par le cannabis

« Je veux que le marché soit légalisé, réglementé et écarté des gangs criminels », a en effet déclaré David Lammy sur BBC News, et ce dès son retour de Toronto. Un séjour qui a en partie été sponsorisé par une grande société de cannabis nord-américaine, MPX. Selon la BBC, Scott Boyes - PDG de l'entreprise - aurait laissé entendre que son activité permettrait de « passer du crime organisé à une industrie commerciale légitime ». De plus, il affirme que « de nombreux investisseurs sont d'origine britannique ». Le député conservateur de Huntingdon, Jonathan Djanogly, quant à lui, a déclaré « qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire avant la légalisation du cannabis ». Cependant, il considère tout de même que cela finira par « se produire à un moment donné ».

À l'heure actuelle, le cannabis est classé comme drogue de "classe B" au Royaume-Uni, et ses consommateurs peuvent encourir jusqu'à cinq ans de prison. Toutefois, le scandale induit par le refus de prescription d'huile de cannabis pour deux garçons souffrant d'épilepsie sévère a conduit à un assouplissement des règles. Désormais, les médicaments à base de cannabis peuvent être prescrits à des patients dans certains cas exceptionnels. Un premier pas vers la légalisation totale ?