Photo en Une : © D.R.

Selon une étude menée par des chercheurs de l’École de médecine de l’Université de New York, les adolescents et les adultes américains sont plus susceptibles d’essayer des drogues pour la première fois pendant l’été. L'accroissement du temps libre et la multiplication des activités en plein air tels que les festivals pourraient expliquer ce résultat.

Sur les 394 415 personnes interrogées âgées de 12 ans et plus ayant déjà pris du LSD, par exemple, on révèle que 34% d’entre elles auraient consommé pour la première fois durant l’été. « Les parents et les éducateurs qui se préoccupent de leurs enfants doivent les éduquer tout au long de l'année sur les risques potentiels associés à la consommation de drogues, mais une attention particulière semble nécessaire avant ou pendant les mois d'été lorsque les taux d'initiation augmentent », explique Joseph J. Palamar, le directeur de la recherche.

   À lire également
Une étude prouve que la dépendance au cannabis se soigne... par le cannabis

Par ailleurs, celui-ci recommande de rester en compagnie d’un ami de confiance pour une première expérimentation. Il conseille également de boire de l’eau et de se reposer suffisamment pour éviter la déshydration, l’épuisement ou les coups de chaleur. Les chercheurs insistent sur le fait qu’une étude plus approfondie serait nécessaire pour déterminer si l’usage est planifié ou non.