Photo en Une : © Bart Heemskerk

Ce n'est pas cette année que le Dekmantel risque de décevoir. Depuis la création du festival il y a 7 ans, se retrouver à Amsterdam est devenu un rituel pour la fine fleurs des producteurs mondiaux. Cette année, le rendez-vous est donc fixé du 31 juillet au 4 août. De jour comme de nuit, dans le parc d'Amsterdamse Bos ou dans les clubs longeant la rivière IJ, le public pourra découvrir plus d'une centaine d'artistes. Une petite prouesse, si l'on prend en compte le fait que le festival conserve une taille moyenne et que chaque scène du parc demeure accessible facilement. Impossible donc de passer à côté de ses DJ's favoris.

Comme chaque année, cette édition s'ouvrira par des concerts d’exception dans la sublime salle de concert du Muziekgebouw Aan't IJ, au bord de la rivière. La légende du jazz Pharoah Sanders et, côté électronique, le tout aussi légendaire projet électro-visuel de Juan Atkins – Cybotron – seront conviés le premier soir. Le lendemain sera quant à lui marqué par la venue de Suzanne Ciani, compositrice pionnière de la musique électronique, le groupe de jazz psychédelique The Comet is Coming, le fantasque Yves Tumor, représentant le label Ninja Tune, le groupe de drone métal SUNN O))) et, enfin, le batteur de génie Yussef Dayes. Intense.

   À lire également :
Dekmantel est peut-être l'un des meilleurs festivals au monde

Le cœur du festival ne sera pas en reste. Notons tout d'abord le set imparable de Jeff Mills, le b2b musclé de Ben UFO et Blawan et le live cosmique de Jon Hopkins, qui présentera son album Singularity (2018). Le festival sera également l'occasion de savourer la techno spectrale du duo SHXCXCHCXSH ou la prestation de Luke Slater, présent sous son alias Planetary Assaut Systems. Pour les amateurs de sonorités industrielles, il faudra également compter sur la présence du producteur torturé Vatican Shadow. Le reste du week-end réservera encore bien des surprises avec la techno de Surgeon, l'imprévisible résidente de NTS radio Elena Colombi, la vibe soulful de Carista ou encore les grooves insaisissables de Skee Mask.

Reconnu comme l'un des festival les plus aventureux du moment, Dekmantel a organisé un extra-festival au Brésil en mars et s'exportera fin août pour une mini-édition sur le littoral croate. Mais avec la programmation de cette 7ème édition, le doute n'est plus permis : la maison-mère demeure Amsterdam.

Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver le site internet du festival et la page Facebook de l'événement.