Photo en Une : © Gabriel Boyer

La Station Gare des Mines s’apprête une nouvelle fois à accueillir la crème du melting-pot électronique actuel. Du 8 au 11 août prochains, le Qui Embrouille Qui Festival revient poser ses valises Porte d’Aubervilliers, pour une troisième édition débridée aux abords de Paris. 

De l’après-midi ensoleillé au petit matin, soixante artistes se succèderont sur les quatre scènes installées dans l’ancienne gare à charbon désaffectée, bien loin des codes et des genres de la musique électronique. Quatre jours de festivités – dont un "bonus day" organisé hors des murs de la Station – placés sous le signe du partage. 

Pour l’occasion, toute l’équipe labellisée Qui Embrouille Qui sera de la partie. De la house aux textures aventureuses de Puzupuzu, auteur du puissant EP Boro D’enjaillement en 2017, à la techno excentrique de Nathan Zahef, le collectif livrera un véritable brassage musical. Fer de lance de la nouvelle vague techno débridée, AZF représentera évidemment l’équipe organisatrice avec un set percutant, en b2b avec un spécial guest encore inconnu…

   À lire également
La Station, la gare à charbon SNCF transformée en bastion de la fête libre


Parmi les autres invités de cette fête endiablée, la princesse de l’indus EKLPX, membre du collectif La Quarantaine, mais aussi Deena Abdelwahed et ses rythmes tempétueux aux sonorités nord-africaines, ou encore la patronne lyonnaise du breakbeat Flore. Prestation également attendue du festival, le b2b fougueux entre Miley Serious, à la tête du label 99cts et férue d’une techno aux influences punk, et son ami de longue date O. Xander, connu pour ses sélections millimétrées. 

Un line-up alléchant, auquel vient se greffer une nouvelle flopée d'artistes  talentueux. Ambassadrice de l'électro hexagonale, Jennifer Cardini viendra jouer son habituelle techno aux accents minimale wave, suivie par la jeune étoile montante de la techno marocaine Glitter et la techno nonchalante de Théo Muller. Une deuxième vague de noms pointue, complétée par le live à six mains de Vernacular Orchestra, mêlant acid et trance noble, et les sonorités marocaines d'OCB, fondateur du label Casa Voyager. Pour finir, Soul Edifice durcira le ton avec un set acid aux rythmiques syncopées, contrastant avec l'ambient house de Christian Coiffure.

L’intégralité du line-up et la billetterie sont à retrouver sur la page Facebook de l’évènement