Photo en Une : © D.R

Plusieurs associations et labels se rassembleront samedi 13 juillet dans un établissement bien connu du 11ème arrondissement de Paris : le Habibi Magnum. Ce bar à chicha accueillera une jam-session électronique réunissant producteurs électroniques et chanteurs exilés.

   À lire également 
Comment le DJ et activiste El Buhó réconcilie musique et écologie

Derrière l'organisation de cet évènement solidaire et inédit, une collaboration entre l'association Allamma Internationale, dont le "Lamma Orchestra" réunissant musiciens et chanteurs réfugiés provenant des quatre coins du globe, le collectif EXILOPHONE, qui vise à rassembler populations exilées et locales autour de projets artistiques ainsi que deux labels d'electronica internationaux : Shika Shika et Curuba.

Pour la première édition de cette bien-nommée "Jam Chicha", le Habibi Magnum invite une dizaine de chanteurs français, guinéens, syriens, iraniens, soudanais ou venant du Sahara Occidental à se produire sous les volutes de fumée parfumée. Pour assurer la partie électronique, on pourra compter sur les mélodies enchanteresses du spécialiste de cumbia digitale El Búho, la ketapop aux influences latines de Wanduta ainsi que les rythmes lysergiques de Ditti et Arcékā.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l'événement.