Photo en Une : © D.R

Nous savions déjà que certains morceaux possédaient des pouvoirs magiques pour réduire le stress. Par contre, nous ignorions comment évoluait cet effet bénéfique de la musique à travers le temps. C'était sans compter sur une étude récente de la Queen's University of Belfast visant à tester l'hypothèse suivante : et si la propension de la musique à réguler nos émotions augmentait avec l'âge ?

Pour ce faire, les scientifiques sont partis de deux constats. D'abord, que nous maîtrisons mieux nos émotions au fil du temps et, d'autre part, que la musique favorise ce contrôle en général. De là, l'étude tente de démontrer l'existence d'une corrélation forte entre les deux phénomènes.

   A lire également
Ecouter de la musique triste rendrait-il heureux ?

Les participants ont d'abord été séparés en 2 groupes d'âge : les 18-30 ans et les 60-81 ans. Ensuite, les scientifiques leur ont demandé d'énumérer les multiples de 17 en partant du nombre 2023, et de recommencer s'ils se trompaient. En prévision de la complexité de la tâche, on leur proposait soit d'écouter la musique qu'ils avaient choisi, soit un podcast consacré à Charles Darwin.

Les styles de musique étaient donc variés, avec une majorité de musique classique chez les personnes âgées tandis que les jeunes se tournaient plutôt vers la pop et l'indie. Malgré cette variété, le résultat reste édifiant : les membres du groupe des personnes âgées écoutant de la musique étaient moins sujets au stress que les jeunes, mais aussi, n'en déplaise à Darwin, que toutes les personnes ayant écouté le podcast. CQFD.