Photo en Une : © Le Zoo Club

Pour sa saison 2019-2020, Club Trax va s’exporter dans quinze villes de France, de Belgique mais aussi de Suisse. Et c’est à Genève qu’elle lancera les hostilités le 7 septembre prochain, en investissant Le Zoo, lieu emblématique de la scène underground de la cité helvétique, installé dans une ancienne usine reconvertie en immense centre culturel auto-géré.

Au programme, six heures de sets déjantés au coeur d’une immense friche autogérée, l’Usine, dans laquelle est installé le club. Et c’est l’Anglais Djrum, qui débutera cette soirée avec sa prestation UK techno aux sonorités breakbeat, bass music et jungle. Fraîche recrue du légendaire label R&S Records, l’artiste britannique s’est notamment fait connaître avec Seven Lies en 2013, album jonglant entre intensité rythmique et mélodies jouées au piano. 

   À lire également
En Suisse, la techno vient d'être inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

Le Français Judaah prendra ensuite les commandes, suivi de Low Jack, qui livrera un set hybride futuriste aux influences dancehall. Respectivement patron du label Editions Gravats et dirigeant de la maison lyonnaise Brothers From Different Mothers, les deux artistes se sont imposés comme deux selectors émérites de la scène électro tricolore. Une soirée explosive, clôturée par un artiste émergent de la scène locale: le jeune DJ genevois Tout Casser et ses sons entre breakbeat et IDM, membre du collectif Brainwaves.

Le Zoo Club s’efforçant d’être un "safe space" pour l’ensemble du public, tolérance et consentement seront les maîtres mots de cette première Club Trax suisse. De quoi danser au son de la techno, du breakbeat et du dancehall dans une ambiance conviviale et respectueuse. 

Les informations et la billetterie sont à retrouver sur la page Facebook de l’évènement.