Photo en Une : © Abaca

Le décès accidentel de Philippe Zdar, membre du duo Cassius avec Hubert Blanc-Francard, a entraîné une vague d'émotion sur les réseaux sociaux. Les fils d’actualité affichaient des écrans noirs et des messages poignants suite à la disparition brutale de l’un des pionniers de la French Touch. 

« Tu m'as appris à devenir un homme en exprimant mes sentiments, en écrivant sur un cahier que nous partagions tous dans la maison (je l'ai toujours) », a écrit Pedro Winter (Busy P), ami proche de Philippe Zdar et directeur d'Ed Banger, sur le compte Instagram du label. Avant d’ajouter dans un long message: « J’ai été assez fou pour accepter de devenir ton manager en 2002. On s’est vite rendu compte que tu étais indomptable et l’un des hommes le plus libres du monde. » Laurent Garnier, proche de l'artiste, a également partagé sa peine, en racontant les derniers échanges qu'il avait eu avec lui : « En quelques textos, nous avons rigolé autour d’un retour potentiel du piano dans la house, et aussi pris la décision de faire un B2B avant d’être trop vieux. [...] Au delà de ton indéniable talent, pour moi tu étais de l’amour en barre mec, et le mot BRO sur ton dernier texto prend aujourd’hui une tout autre tournure. »


La scène étrangère s'est également émue de la nouvelle, à l'instar de la DJ américaine The Black Madonna, rendant hommage sur son Twitter à « un visionnaire qui a donné forme au paysage mondial de la dance music moderne. » Alex Kapranos, chanteur de Franz Ferdinand, s’est dit « totalement dévasté » par la perte de son ami. Le DJ français avait collaboré avec le groupe de rock pour leur dernier morceau "Always Ascending".

Le groupe Phoenix, avec qui le producteur avait collaboré à plusieurs reprises, l’ex-compagne de Zdar, l’actrice Aure Atika, et le chanteur Sinclair, frère de Hubert Blanc-Francard, ont quant à eux simplement publié un carré noir.